1682 nouveaux cas de Covid-19, l’épidémie continue de reculer

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

1682 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés entre le 11 et le 17 avril, selon le bilan hebdomadaire de l’Agence Régionale de Santé de ce mardi 19 avril. Pour la cinquième semaine, les indicateurs baissent.

Comme depuis quatre semaines, les indicateurs du Covid-19 diminuent encore avec 1682 nouveaux cas de coronavirus (contre 2060 nouveaux cas la semaine précédente) ont été recensés entre le 11 et le 17 avril, selon le bilan hebdomadaire de l’Agence régionale de santé de ce mardi 19 avril.

Les nouveaux cas enregistrés cette semaine portent à 150 989, le nombre de cas depuis le début de l’épidémie (149 534 la semaine précédente). Le nombre de tests diminue encore : 11097 contre 15 941 contre, il y a 7 jours. 

Le taux d’incidence connaît à nouveau une décroissance avec 479 nouveaux cas. Il était de 574 cas pour 100 000 habitants, la semaine dernière. Il reste supérieur au seuil d’alerte (50 pour 100 000) depuis 40 semaines. 

Le taux de positivité remonte, quant à lui, pour la deuxième semaine consécutive, avec 15,2%. Il était de 12,9% la semaine dernière. Il est au-dessus du seuil d’alerte (10%).

Pas de décès cette semaine

Le nombre d’hospitalisations continue à diminuer cette semaine : 17 (28 personnes il y a une semaine) dont 3 en soins critiques, comme la semaine précédente.

Le nombre de décès reste à 921 (aucun nouveau mort cette semaine). victimes du coronavirus. 

Selon l’ARS, 142 498 personnes disposent à ce jour d’un schéma vaccinal complet (première injection et primovaccination complète), soit 45,1% de la population de 12 ans et plus. 87 046 personnes ont reçu une dose de rappel (27,5% de la population).

« Depuis le dernier pic d’incidence observé début mars (7 au 13 mars) en Martinique, une amélioration des indicateurs virologiques et hospitaliers était observée. Depuis plusieurs semaines, la diminution du taux d’incidence s’effectuait de façon conjointe à la baisse de l’activité de dépistage. Cependant, une augmentation du taux de positivité est observée. En milieu hospitalier, la tendance de l’ensemble des indicateurs confirme l’amélioration de la situation épidémiologique ».