Amélie Jougla, de la gymnastique à l’halthérophilie

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Pépite de la semaine

Pas forcément une sportive dans l’âme, la Saint-Françiscaine a développé, grâce à sa mère, des qualités pour l’halthérophilie. Licenciée au club de Pointe-à-Pitre, elle entend aujourd’hui participer aux championnats de France en catégorie U20. 

Sans sa mère, Amélie Jougla n’aurait sûrement pas été si proche de se qualifier pour les championnats de France d’haltérophilie. Elle qui pratiquait la gymnastique en UNSS durant toutes ses années collège à Saint-François, n’avait pas vraiment envie de continuer le sport à son entrée au lycée. Mais c’était sans compter sur sa mère qui n’a pas laissé le choix à sa fille, de pratiquer un sport. « Arrivée en seconde, j’ai voulu arrêter le sport mais ma mère m’a obligée à continuer une…


France-Antilles Guadeloupe
946 mots – 20.04.2022