Après la mobilisation de 1987 contre son père, le vote Marine Le Pen plébiscité

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

En 1987, les Martiniquais s’étaient mobilisés par milliers pour empêcher l’arrivée de Jean-Marie Le Pen à l’aéroport du Lamentin. Trente-cinq ans plus tard, au second tour de l’élection présidentielle, sa fille Marine Le Pen, battue par le président Emmanuel Macron au niveau national, l’emporte dans 32 des 34 communes de notre île. Entre surprise et mise en garde, des personnalités engagées en 1987, notamment au sein de la radio RLDM, reviennent pour nous sur ces résultats inédits, tout en se remémorant l’ampleur de l’action en 1987.

Au second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a remporté 60, 87% des suffrages exprimés sur notre île, contre 39,13% pour Emmanuel Macron, qui a battu la candidate du Rassemblement national (RN) au niveau national. Qui aurait imaginé il y a quelques années que le nom de Le Pen se hisserait en tête d’une élection en Martinique ? En tout cas, pas ceux, qui en 1987, s’étaient mobilisés pour empêcher l’arrivée de son père sur notre île.
« Je savais qu’il y aurait une forte poussée…


France-Antilles Martinique
1602 mots – 26.04.2022