Après son périple fou, le forcené interpellé au Gros-Morne placé en détention provisoire

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Le jeune de 23 ans arrêté dimanche après avoir semé la panique avec une arme à feu a été mis en examen pour de multiples infractions pénales.

Depuis hier (mardi 19 avril), il dort au centre pénitentiaire de Ducos. Âgé de 23 ans, il a semé la panique dimanche matin très tôt et mis les militaires de la gendarmerie en état d’alerte maximum.

Connu de la justice pour des faits de violences, il a, entre 6h et 8h, mené un véritable périple en multipliant les agressions avec une arme à feu au Gros-Morne, au Lamentin, au Robert ou encore à Trinité (braquages d’automobilistes, vols de véhicules, coups de feu, intrusions aux domiciles de particuliers, etc…).
 

Il recherchait sa petite amie

Au moins une vingtaine de victimes sont recensées. Il a finalement été interpellé après s’être introduit chez un gendarme en civil, grâce aux renforts du GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale), de l’hélicoptère Dragon 972, les équipes cynophiles et le peloton d’intervention de la compagnie de Trinité.

Ce mardi, à l’issue de sa garde à vue, il a été présenté à un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Fort-de-France. Le magistrat l’a mis en examen pour une vingtaine d’infractions pénales. Selon ses premières déclarations, l’auteur des faits s’était mis en quête de trouver sa petite amie.

Devant le juge des libertés et de la détention (JLD), le mis en cause a demandé un débat différé pour préparer sa défense. En attendant, il a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos. Il comparaîtra à nouveau ce vendredi devant le JLD.