Bien que dégradées, les sculptures de sable sont visibles sur le Malecon à Fort-de-France

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Le pari était audacieux : faire réaliser cinq sculptures en sable gris et les exposer sur le Malecon à Fort-de-France, à l’occasion du 22 mai. Ces œuvres éphémères représentent le patrimoine martiniquais, avec une sculpture dédiée à Ti Emile, une autre à la yole ou encore au monument de l’abolition.

Malheureusement, le travail des artistes a été entaché par des dégradations partielles survenues dans la nuit de vendredi à samedi, entre 18h et 8h du matin. Plusieurs œuvres (3 sur 5) ont été abîmées. Celle à l’effigie du maître bèlè Ti Emile est malheureusement la plus dégradée. 

C’est ce qu’explique Edouard Tinaugus, le président de l’association La Yole de Martinique au patrimoine de l’humanité, rencontré samedi sur place, au moment de la découverte.

Malgré ces aléas, toute la journée de samedi, Kilian Van Der Velden, artiste néerlandaise encore présente, a tenté au mieux de réparer ce qui pouvait l’être afin de présenter de belles sculptures au public ce dimanche. Elle s’est attelée à la tâche avec application et implication. Les œuvres sont encore visibles cette semaine, jusqu’à leur destruction définitive par les aléas du temps.