C1: Mbappé, c’est maintenant ou jamais avec le PSG

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Afin d’effacer la défaite du Paris SG et sa performance médiocre au match aller, Kylian Mbappé est très attendu contre Barcelone mardi en quart de finale retour de Ligue des champions: par le club, les supporters mais aussi l’Espagne qui devrait être sa destination cet été.

Le Parc des Princes était prêt, mercredi dernier, à s’enflammer pour sa superstar et lui pardonner son départ annoncé du PSG fin juin. Mais l’étincelle n’est jamais venue et c’est plutôt Ousmane Dembélé qui a été la coqueluche du public parisien, avant l’effondrement de l’équipe, défaite 3-2.

De part et d’autre des Pyrénées, les chroniqueurs n’ont pas eu assez de mots durs pour qualifier la performance du Français, incapable de s’extraire du marquage des défenseurs catalans. Le quotidien madrilène Marca, qui encensait un “Mbappé inarrêtable” au tour précédent contre la Real Sociedad, l’a cette fois-ci qualifié de “fainéant”.

Et le journal proche du Real Madrid, futur club plus que probable du capitaine des Bleus, de remarquer: “Mbappé pourrait éclaircir très vite son avenir si son équipe n’est pas capable de revenir” à Barcelone et de passer en demi-finale.

Le PSG affiche un optimisme de circonstance avant la manche retour. Mais concernant son numéro 7, plane en interne le sentiment qu’il a la responsabilité de faire mieux, au vu de son salaire et son statut. Surtout s’il veut partir du club sur une bonne note.

“Je sens Mbappé très motivé, comme toute l’équipe. C’est le moment de montrer qu’on est prêts à changer le résultat de l’aller”, a déclaré le latéral marocain Achraf Hakimi, un proche du Français, lundi en conférence de presse à Barcelone. 

 “Les points sur les i”

Côté supporters, Brice Colmenero, 33 ans, qui va faire le déplacement, s’exclame à propos du trou d’air traversé par l’attaquant (un seul but sur ses cinq derniers matches): “C’est le karma! Il a tellement fait le mariole en conférence de presse qu’il subit un retour de bâton.”

Le 22 mars avant le match amical France-Allemagne, fort d’un triplé contre Montpellier quelques jours plus tôt en championnat, Kylian Mbappé avait tancé un journaliste: “Quand tu vois mes dernières performances tu vois un gars perturbé (par les commentaires, NDLR) ?” Depuis, il n’a inscrit aucun but.

Pour Alexandre, 30 ans, membre d’un groupe d’Ultras, “on sait quel joueur il est, il peut en planter un, deux, trois”. Mais le supporter s’interroge: “Je ne l’ai pas trouvé très impliqué à l’aller, est-ce qu’il est déjà parti dans sa tête?”

Son entraîneur Luis Enrique, lui, s’est plutôt appliqué à protéger son joueur après la défaite: “L’entraîneur est responsable, il ne faut pas parler de tel ou tel joueur.”

Pierre blanche

Pourtant le coach a bel et bien pris un risque en tronquant le temps de jeu de son meilleur joueur depuis que celui-ci a annoncé son départ aux dirigeants.

Si une explication entre les deux hommes à l’entraînement le 2 mars semblait avoir aplani les tensions, celles-ci ont repris dès la fin mars quand Luis Enrique l’a sorti à l’heure de jeu contre Marseille, un rendez-vous que Mbappé, décevant ce soir-là, avait pourtant marqué d’une pierre blanche.

Que Kylian Mbappé, qui n’avait jamais été autant placé sur le banc depuis son arrivée au PSG, ait gambergé ou pas, le quart de finale aller contre le Barça a dessiné aussi une réalité plus inquiétante pour lui: le jeu de l’équipe ne passe pas tant par lui que par Ousmane Dembélé et Vitinha.

Et en face, son partenaire en équipe de France Jules Koundé a paru très bien préparé pour le neutraliser, aidé par Ronald Araujo.

Se transcender mardi soir sera donc une obligation si le natif de Bondy, qui a toujours voulu gagner la Ligue des champions avec le PSG, ne veut pas vivre là son dernier match dans cette compétition avec le club. Le défi est à la hauteur de son statut: mener son équipe vers une victoire en forme de “remontada” inversée.

bap-ali/hpa 

L’attaquant du PSG Kylian Mbappé après un but contre Rennes en demi-finale de la Coupe de France, le 3 avril 2024 au Parc des Princes
• FRANCK FIFE

L’attaquant du PSG Kylian Mbappé après le 3e but de Barcelone, en quart de finale aller de la Ligue des champions, le 10 avril 2024 au Parc des Princes
• Anne-Christine POUJOULAT