Christopher et Sélio Mingiedi se démarquent dans le Val d’Oise

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le premier, licencié au Ti Bou Boxing Club et le deuxième à l’Hibiscus Boxing Club (Abymes) n’ont pas attendu pour gagner leur combat en marge de la Coupe du Val d’Oise le samedi 19 mars. Christopher Jérémy et Sélio Mingiedi Alberto sont arrivés en Île-de-France le vendredi 18 mars et doivent y rester jusqu’au 27 mars, avec à la clef, un stage au B’O Boxing Club (Yvelines) de Tony Yoka. 

Christopher Jérémy (26 ans) est arrivé à Sannois (Val d’Oise) avec le couteau entre les dents. Accompagné, dans ce voyage/stage express par Sébastien Houelche son président au Ti Bou Boxing Club, Christopher a gagné son combat contre Mamadou Coulybaly (Iris Montfermeil) ; le lendemain de son arrivée dans l’Hexagone. Une victoire par décision partagée, synonyme d’un combat âpre et très serré. “C’était un combat très technique” confirme Christopher, ” j’ai remporté le premier round, sur le deuxième il a adapté sa stratégie. Et dans le troisième, ont a tout donné tous les deux mais, je l’ai nettement gagné. Il m’a tout de même manqué un peu de cardio du fait du décalage horaire, mais la volonté de gagner a été la plus forte car je voulais me rattraper après mon combat perdu à Saint-Martin, la semaine dernière”. Pour sa semaine de reprise (dernier combat en 2019), Christopher Jérémy affiche un bilan de 2 victoire et une défaite.

2 combats, 2 victoires pour Sélio Mingiedi Alberto

Cette défaite, c’était contre Alberto Sélio Mingiedi … A 18 ans, le boxeur de l’Hibiscus Boxing Club est pour l’heure invaincu, lui qui a commencé à boxer il y 3 ans à peine. Son tout premier combat était la semaine dernière à Saint Martin contre Christopher Jérémy et le deuxième, le 19 mars à Sannois était contre Joseph Mithilus (AS Pierrefitte). Une victoire à l’unanimité des juges. ” Mon adversaire mettait beaucoup de coups” explique l’Abymiens, “mais je suis arrivé à vraiment mieux à placer les miens avec en plus de force. Dans le troisième round, lorsque je l’ai mis K.O pendant quelques secondes, j’ai su que j’allais l’emporter”. 

Un stage dans des clubs d’Île-de-France

Ces combats marquaient le début du stage des deux boxeurs dans la banlieue de la capitale. au programme, une semaine de stage intensif dans différents clubs, et notamment dans le B’O Boxing Club (Yvelines) de Tony Yoka. “On va mettre les gants dans différents clubs, sans jours de repos, comme des pro” s’enthousiasme Christopher, ” Demain, on retourne à l’entrainement dès 9h du matin. J’aime ça, je suis un besogneux”. A la fin de ce stage, le samedi 26 mars, un nouveau combat les attend, avant de reprendre l’avion pour la Guadeloupe le lendemain.