Commission d’enquête sur la vie chère : la Sara « ne veut pas se justifier »

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Commission d’enquête sur la vie chère

Julien Sartre, à Paris

Les responsables de la Sara ont indiqué qu’ils ne « comptaient pas se justifier », tandis que ceux du groupe CréO soulignaient le fait qu’il n’y a pas « un responsable de la vie chère aux Antilles ».

Auditionnés par les députés réunis en commission d’enquête sur
la vie chère, les responsables de la Société anonyme de
raffinerie des Antilles
(Sara) ont longuement expliqué pourquoi
ils n’ont, selon eux, aucune responsabilité dans la cherté de la
vie aux Antilles. « Le prix des carburants est fixé par arrêté
préfectoral et notre modèle économique est fixé par le “décret
Lurel”
», a ainsi détaillé Olivier Cotta, directeur général de
la Sara.

Questionnés sur la plainte déposée par les compagnies aériennes
à la suite de l’augmentation…