Croisières : les élus et l’État veulent redresser rapidement la barre

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Par Priscilla Romain
[email protected]

POLITIQUE CONGRES XVII ème GUADELOUPE. Marie-Luce Penchard. • DOMINIQUE CHOMEREAU-LAMOTTE

Une réunion réunissant les élus, l’État et les acteurs du tourisme, déclenchée par Marie-Luce Penchard en sa qualité de présidente du conseil de surveillance du Grand Port Maritime, s’est tenue à la Sous-préfecture de Pointe-à-Pitre. Il s’agissait de trouver des solutions pour apaiser les compagnies de croisière

Après l’annonce de l’agression d’une croisiériste et le départ de la compagnie Virgin, il fallait réagir vite pour rassurer les acteurs du tourisme. C’était la volonté de Marie-Luce Penchard en déclenchant une réunion extraordinaire rassemblant les élus, l’État et les acteurs du tourisme pour trouver des solutions aptes à gérer la crise et redresser la barre. 

“Il ne vous a pas échappé que la Guadeloupe est une destination fragile dans un milieu très concurrentiel, nous ne pouvons pas rester dans réponse face à l’agression des touristes qui visitent Pointe-à-Pitre.”  

L’élue estime qu’il faut proposer aux compagnies des solutions qui garantissent la sécurité des visiteurs pour éviter qu’elles ne délaissent la destination. 

Des circuits agréés

Lors de cette réunion, plusieurs pistes ont été abordées. La première est d’ordre sécuritaire avec l’ouverture d’un volet croisière dans le dispositif de partenariat entre la police municipale et la police nationale. Ensuite, un système d’agrément aussi été évoqué, afin que les touristes soient pris en charge très rapidement par des professionnels identifiés qui leur permette de visiter la ville tout en utilisant des circuits sécurisés.

 

“Il est impératif que les touristes qui visitent Pointe-à-Pitre se sentent en sécurité. C’est pour cela que nous allons regrouper toutes ces pistes dans un compte-rendu qui servira de base de travail pour mettre en œuvre ces solutions sur le moyen-long terme” conclut Marie-Luce Penchard.

 

Si l’ébauche de planning évoquée par l’élue est tenue, dès la saison prochaine, l’accueil des croisiéristes et des touristes dans Pointe-à-Pitre devrait avoir évolué.