Cyclisme : Jasper Philipsen rend Milan-Sanremo aux sprinteurs

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le Belge Jasper Philipsen est devenu samedi le premier sprinteur depuis huit ans à remporter Milan-Sanremo au nez et à la barbe de Mathieu van der Poel et Tadej Pogacar qui se console avec un premier podium dans la Primavera.

Dans un sprint en petit comité, le coureur d’Alpecin a devancé l’Australien Michael Matthews et Pogacar pour succéder à son coéquipier Van der Poel, 10e cette année, au palmarès de l’une des cinq classiques les plus prestigieuses du calendrier.

C’est la première victoire dans un Monument pour le Belge qui avait survolé les étapes de plaine dans le dernier Tour de France.

Depuis Arnaud Démare en 2016, aucun pur sprinteur ne s’était imposé dans la Primavera dominée par les attaquants-puncheurs ces dernières années.

Mais Philipsen est non seulement le meilleur sprinteur du monde depuis deux ans, il est aussi l’un des seuls de sa caste à suivre aussi bien dans les bosses, comme c’était le cas dans le Poggio samedi.

Pogacar a attaqué à deux reprises dans ce tremplin mythique dont le sommet est situé à 5,5 km du but. Mais le Slovène n’a pas réussi à décrocher les autres favoris, comme Van der Poel, Mads Pedersen ou Julian Alaphilippe, épatant 9e sur la ligne.

Philipsen aussi a réussi à s’accrocher et c’est en toute logique qu’il a levé les bras via Roma pour signer la 23e victoire belge dans la Primavera.

jk/fbx