(Débats) Lettre aux futurs candidats députés

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

J.Y le Merrer et H.Bevis-Surprise de l’association de défense d’éducation et d’information du consommateur([email protected])
Jeudi 09 juin 2022

Dans une tribune, J.Y le Merrer et H.Bevis-Surprise de l’association de défense d’éducation et d’information du consommateur s’adressent aux candidats aux élections législatives.
N’hésitez pas, vous aussi, à adresser à la rédaction vos tribunes, réflexions et analyses à l’adresse suivante : [email protected]

Les Français ont voté et désigné Emmanuel Macron Président de la République pour la deuxième fois. Ses orientations dévoilées récemment, valorisant les corps intermédiaires comme les associations, vont a priori dans le bon sens. Mais cela devra se traduire concrètement par une augmentation des subventions allouées aux associations de défense des consommateurs, baissant de façon importante depuis plusieurs années, alors même qu’elles suppléent souvent sur le terrain aux baisses d’effectifs des services de l’État, en assurant des missions d’information et d’accompagnement des personnes en difficultés. 

Nous demandons à nos futurs députés Guadeloupéens à s’engager lors d’une concertation indispensable sur la consommation avec un interlocuteur gouvernemental clairement identifié. 

Il faudra aussi plus de concertation, avec un(e) Ministre ou Secrétaire d’État en charge du dossier complexe de la consommation. Face à l’inflation galopante de ces derniers mois (4,5% en moyenne sur un an), à l’augmentation des matières premières, aux pénuries et aux hausses de prix observées dans le secteur alimentaire et les domaines énergétiques (gaz, produits pétroliers, électricité), il parait important d’avoir un véritable interlocuteur en matière de consommation, au niveau du gouvernement. 

Tous les problèmes rencontrés ne sont pas dus uniquement à la guerre en Ukraine, les causes sont multiples et d’autres facteurs interviennent, chacun en est conscient. La question de la croissance économique ou les problématiques du changement climatique (la sécheresse, la pénurie d’eau les sargasses) sont aussi des paramètres importants à prendre en compte. 

Une recrudescence des litiges et arnaques auprès des consommateurs recensés depuis début 2022. Dans ce contexte inquiétant de dégradation du pouvoir d’achat, les litiges et les arnaques de toutes sortes se multiplient.

À l’ADEIC Guadeloupe, nous aurons ainsi atteint en juin, en tout juste six mois, le chiffre global de dossiers juridiques suivis sur toute l’année 2021.

Il est donc essentiel de rester attentifs et solidaires vis à vis des personnes en situation de difficultés, foyers modestes, retraités, étudiants sans ressources, personnes sans emploi, femmes isolées, afin de les protéger et les accompagner au mieux durant la période de crise traversée. 

Un chèque alimentaire, pour quels publics et sous quelles conditions ?

Après sa réélection, le Président nous a annoncé qu’un « chèque alimentaire » est à l’étude et devrait prochainement être proposé aux ménages les plus modestes. 

L’idée serait d’aider les « concitoyens qui ont du mal à avoir accès aux productions locales, aux productions de qualité », dans la continuité de la Loi « Climat et Résilience » votée en 2021.

Pourquoi pas ! Il restera toutefois à définir qui pourra en bénéficier, quel montant d’aide sera envisagé, sous quelles conditions, dans quel contexte et pour quels publics. 

Si toute initiative est positive, il est clair qu’un seul dispositif ne pourra pas probablement tout régler.

L’association attend beaucoup de nos prochains représentant a l’assemblée nationale- S.B