Décès du petit Meddy dans un bus : qui est responsable de ce drame ?

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Benoît de la Salle
[email protected]

Le corps de l’écolier a été découvert dans un bus stationné à la gare routière de Rivière-Pilote, le 2 octobre 2018 dans l’après-midi. • PHOTO ARCHIVES FRANCE-ANTILLES

Hier, le tribunal judiciaire de Fort-de-France s’est penché sur l’affaire du décès du petit Meddy, mort dans un bus à Rivière-Pilote en octobre 2018. Une tragédie qui avait ému toute la Martinique à l’époque. À la barre, le chauffeur de bus, mais également Martinique Transport ont dû s’expliquer sur leurs responsabilités respectives.

Il y a des faits divers qui marquent une
population et l’affaire du petit Meddy, 2 ans et 9 mois, en
fait partie. Le 2 octobre 2018, le corps sans vie de l’enfant est
découvert dans un bus stationné à la gare routière de
Rivière-Pilote. Plus de quatre ans après les faits, les parents de
Meddy et le prévenu, Stéphane L, chauffeur du bus, portent encore
les marques de ce drame sur leurs visages. Les traits tirés,
mouchoir à la main et les yeux remplis de larmes, tous sont très
discrets et l’ambiance de la salle s’alourdit au fur et à mesure
que le président entame la lecture des faits.

Il est 14h55 ce triste mardi après-midi dans le
bourg de Rivière- Pilote lorsque la compagne du chauffeur de bus
donne l’alerte quand elle voit l’enfant assis au fond du bus. Il
était encore attaché à son siège, la tête penchée vers la vitre.
Malgré les nombreuses tentatives de réanimation des secours, le
petit Meddy a été déclaré mort, sur place. Le chauffeur de bus,
Stéphane L., âgé de 40 ans à l’époque, est placé en garde-à-vue
avant d’être poursuivi pour homicide involontaire. Selon le rapport
du médecin légiste, le jeune garçon est mort de déshydratation
aiguë car il a été exposé à une forte chaleur.