Deux mises en examen après une fusillade le 23 février

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le Parquet a communiqué sur la mise en examen de deux individus après une fusillade dans la nuit du 23 février dernier.

Dans un communiqué diffusé ce vendredi (1er mars), Caroline Calbo, Procureure de Pointe-à-Pitre a fait le point sur une affaire en cours d’instruction.

Tout commence quand le 23 février dernier à 4 heures du matin, un individu se présentait avec un ami pour une blessure par arme à feu au centre hospitalier de Pointe-à-Pitre.

Son ami présentait une blessure superficielle. Leur pronostic vital n’était pas engagé.

Selon les premières investigations ce soir-là, les victimes avaient rencontré, dans une discothèque, deux individus avec lesquels ils avaient un différend. Une course poursuite s’en était suivie, lors que laquelle des coups de feu étaient tirés.

Deux suspects mis en examen

L’enquête, confiée par le parquet à la brigade des recherches de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre, permettait d’identifier puis d’interpeller et de placer en garde à vue les 2 suspects, âgés d’une vingtaine d’années, impliqués dans la fusillade.

Le 26 février dernier, une juge d’instruction était saisie des faits de tentatives de meurtre et les 2 suspects étaient déferrés et mis en examen. L’un d’eux était placé en détention provisoire, l’autre sous contrôle judiciaire.

Les investigations se poursuivent pour déterminer les responsabilités de chacun car les versions des protagonistes divergent.