Diffamation ou faits avérés de corruption de mineurs : une enquête est ouverteDes accusations nominatives visant deux avocats, dont l’ancien bâtonnier et maire…

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

JUSTICE

Par Richard GARNIER
[email protected]

Le tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre. • © DOMINIQUE CHOMEREAU-LAMOTTE

Des accusations nominatives visant deux avocats, dont l’ancien bâtonnier et maire de Saint-François, qui auraient participé à des parties-fines avec des mineurs ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux, ne sont pas passés inaperçues. L’un des deux avocats a immédiatement porté plainte pour diffamation, et la procureure de la République de Pointe-à-Pitre a décidé d’ouvrir tout aussi rapidement une enquête préliminaire.

« Calomniez, il en restera toujours quelque
chose. » L’adage bien connu est également vrai s’il ne s’agit
pas de calomnie mais de faits avérés. C’est bien pour savoir s’il
s’agit de l’une ou de l’autre de ces réalités que la procureure de
la République de Pointe-à-Pitre, Caroline Calbo, a décidé du
déclenchement d’une…