Emploi et insertion des jeunes, au coeur de la 2e édition du Hub Éco France-Antilles / RSMA

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Dans l’enceinte sexagénaire du Régiment du service militaire adapté (RSMA) de la Guadeloupe, l’événement “Hub Éco France-Antilles – acte 2” a rassemblé, le 7 avril dernier, les intervenants et partenaires d’une mise en valeur bien orchestrée des missions du RSMA au service de la jeunesse guadeloupéenne.

Dès l’amorce de cette rencontre animée avec finesse par Kenny Chammougon, Claude Perrier, le directeur général du groupe France-Antilles, a anticipé la part prise par les entreprises-partenaires et les organismes institutionnels présents dans l’excellence des échanges attendus à cette occasion : “L’objectif majeur de l’initiateur de l’événement, le Hub Éco de France-Antilles, c’est de favoriser les liens partenariaux, le réseautage entre acteurs économiques publics et privés au service d’une même cause : assurer la formation professionnelle des jeunes et leur insertion dans un service civique adapté aux attentes et besoins de leur territoire.”
 

Le Hub Éco France-Antilles, promoteur du “Y entrer, c’est s’en sortir”

Un “écosystème business” à valeur entrepreneuriale et citoyenne, confirmé par le lieutenant-colonel Guillaume Nicloux, directeur des opérations, en charge du recrutement, de la formation et de l’insertion au sein du RSMA de la Guadeloupe : “Il faut garder à l’esprit que le RSMA n’est pas une unité combattante. Notre métier consiste à former les jeunes, avec la promesse d’insérer 8 d’entre eux sur 10 dans les métiers civils. Il consiste aussi à assurer des reprises de formation pour 25% d’entre eux. Il propose deux offres à nos recrues : les volontaires-stagiaires (+ de 600 jeunes par an, destinés à une trentaine de métiers) et les volontaires-techniciens (70 jeunes accueillis chaque année dans nos bureaux, nos ateliers pédagogiques, nos services) venus y parfaire leurs expériences professionnelles avant d’être insérés à leur tour. Nos trois piliers d’engagement sont le savoir-faire, le savoir-être (la marque de fabrique du RSMA, qui vise à améliorer leur employabilité) et le pouvoir-devenir (concept nouveau qui cible l’accompagnement médico-social de nos jeunes, pour régler leurs problèmes sociaux, familiaux, etc.).” À tous égards, les partenaires extérieurs du RSMA lui sont indispensables. Sans eux, aucune mission d’insertion à l’égard des jeunes appelés n’est possible, d’autant qu’il faut l’adapter à l’évolution des besoins-métiers du territoire (le numérique, l’informatique, les réseaux d’eau…).

En témoignent les partenaires financiers-fondateurs, les organismes institutionnels et les entreprises associés, tous présents lors de cette 2e édition du Hub Éco France-Antilles, par l’entremise de représentants de la Région Guadeloupe, Edf Archipel Guadeloupe, Pôle Emploi, Fore Alternance, l’Apec, le Greta, l’association 100 000 entrepreneurs, le Groupe GBH-Carrefour Destreland…

“Le RSMA est toujours à l’écoute de ses partenaires, de leurs bonnes idées comme de leurs attentes, rappelle le directeur des opérations du RSMA. Ils sont régulièrement accueillis au Camp militaire de la Jaille, pour découvrir les installations, mesurer l’évolution des pratiques et valider les recrutements à venir…” Un site dédié www.rsma.gp leur permet d’accéder à l’espace recruteur, pour identifier en temps réel les candidats disponibles à l’embauche, dans les 30 filières d’activités assumées avec rigueur et détermination en interne. 

Jennifer Lindon confirme l’engagements régional multi-secteurs en faveur de la jeunesse. – Daniel ROLLÉ
Didier Delpech, le président-fondateur du réseau Bloknot Antilles-Guyane (enseignes Fore, Equinoxe Formation, IMFS), partenaire historique du RSMA. – Daniel ROLLÉ
: (à gauche sur la photo) Colonel Philippe Outtier, commandant du RSMA de la Guadeloupe, organisateur de l’événement, aux côtés de Guillaume Nicloux, son directeur des opérations. – Daniel ROLLÉ
Un slogan RSMA à retenir de cette 2e édition guadeloupéenne du Hub Éco France-Antilles dans l’enceinte du Camp de la Jaille. – Daniel ROLLÉ

” Réussir ensemble “

” Ce que je retiens de cette soirée partenariale, confie le colonel Philippe Ottier, commandant le RSMA de la Guadeloupe, ce sont les trois facteurs de succès de nos missions à garder en tête : répondre d’abord, comme tout organisme de formation, aux besoins des employeurs en leur apportant un collaborateur bien formé, adapté à leurs attentes – côté employeurs ensuite, garantir à leur nouvelle recrue un “esprit de corps”, un quasi esprit de famille propre à fidéliser son implication au sein de son entreprise d’accueil – et enfin se comprendre, avec bienveillance et patience d’adaptation, au sein du réseau d’échanges où nous accueillent les partenaires locaux, d’où qu’on vienne et à quelque mission qu’on se voit destiner.” Comme le rappelle le lieutenant-colonel Guillaume Nicloux, directeur des opérations : “la devise du RSMA résume l’efficacité de ces facteurs-clés de réussite entrepreneuriale mêlée de bonne cohésion sociale : Réussir ensemble, au final !”

“La Région pilote la stratégie globale du secteur”

Pour Jennifer Linon, présidente de la commission formation professionnelle, insertion et apprentissage à la Région Guadeloupe, “la Collectivité régionale est là pour mettre en place le pilotage d’une stratégie globale en matière de formation professionnelle et d’insertion, afin d’assurer la coordination de tous les acteurs territoriaux à l’œuvre pour la jeunesse. Cela passe par un Plan régional pluriannuel accompagné par des acteurs reconnus comme Pôle Emploi, veillant par exemple à la mise en place des formations sanitaires et sociales (infirmiers, aides-soignantes, auxiliaires de puériculture…). Nous intervenons également par des actions supplémentaires, tel le Plan d’investissement dans les compétences, en phase avec la dynamique régionale en faveur des économies verte et bleue, de la Silver economy (pour les personnes âgées), de la petite enfance ou de l’accompagnement à la délivrance du permis de conduire pour tous les stagiaires. La Région lance également des appels à projets en faveur du rééquilibrage du territoire, via des actions de formation ciblant Marie-Galante ou la Désirade, et toutes les communautés d’agglomération… En faveur de nos jeunes, je veux citer le “Plan Action Jeunesse” et ses 42 actions spécifiques, au sein duquel leur insertion passe par le sport, la culture, la création d’une entreprise… Sur ses 5 millions d’euros au total, la Région Guadeloupe contribue à hauteur de 3,5 millions d’euros.”

” Nos missions de formation des jeunes sont très complémentaires “

De l’aveu de Didier Delpech, le président-fondateur du réseau Bloknote Antilles-Guyane (chapeautant l’entreprise Fore Formation), “depuis 35 ans que je fais ce métier au sein d’un Groupe (110 salariés permanents) présent aux Antilles-Guyane et à Saint-Martin, je mesure à quel point notre métier est complexe car multi-facettes. Nos missions sont très complémentaires de celles du RSMA, dont j’apprécie en connaisseur la qualité des ateliers pédagogiques et l’excellence des formations réalisées. En tant que CFA, nous accueillons en formation environ 600 apprentis (de niveaux bac à master 2). Notre spécificité : partir des besoins des entreprises avant de créer nos filières. Nos publics, multiples, ont des besoins très différents. Sur nos territoires d’implantation, nous formons environ 10 000 personnes par an. Dans le registre de l’alternance, il y a un taux énorme d’emplois directs.”