En Guyane, 4000 Brésiliens appelés à voter pour l’élection présidentielle Guyaweb, site d’information et d’investigation en Guyane

The content originally appeared on: Guyaweb

Un grand jour national. Appelés à voter ce dimanche 2 octobre, 4000 électeurs brésiliens inscrits au Consulat du Brésil en Guyane se sont déplacés de 08 à 17h pour participer à l’élection présidentielle 2022. Bien que 11 candidats soient en lice, deux candidats se détachent : le président sortant Jair Bolsonaro (36-37%) et l’ancien président Lula Da Silva en tête des sondages (50 à 51 %) et qui pourrait (re)devenir dès ce dimanche soir le nouveau président de la République fédérative du Brésil.

« Contrairement au Brésil, les électeurs brésiliens inscrits en Guyane votent uniquement pour élire le président de la République du Brésil. Tandis qu’au Brésil, ce 2 octobre, les élections concernent le renouvellement du président, des députés fédéraux et locaux, sénateurs et gouverneurs » précise le juge électoral Demétrio Carvalho, actuel consul général du Brésil en Guyane en poste depuis janvier 2022.

Organisées dans un hôtel de la place par le Consulat du Brésil, les élections générales se déroulent tous les quatre ans, le 1er dimanche d’octobre (1er tour ) et le dernier dimanche d’octobre (2nd tour). En Guyane, pour cette élection présidentielle de 2022, près de 4000 Brésiliens y participent. En 2018, ils étaient près de 3800 et la grande majorité avait voté pour le président sortant Jair Bolsonaro. Au Brésil le vote est obligatoire pour les 18-70 ans sous peine d’amende forfaitaire ou de refus de formalité tel que le renouvellement de passeport.

En Guyane, 4000 électeurs brésiliens inscrits appelés à voter ce dimanche 2 octobre pour l’élection présidentielle 2022. La file d’attente s’étire sur le parking de l’hôtel. © Guyaweb

Ainsi, depuis 8h ce dimanche, la file d’attente s’est étirée sur le parking de l’hôtel. A l’intérieur, cinq bureaux de vote composés d’un président et de trois assesseurs ont été installés dans plusieurs salles. A tour de rôle, les électeurs entrent et patientent pour voter par voie électronique. « Il était prévu d’avoir cinq urnes électroniques mais deux urnes ne fonctionnent pas. Elles ont été remplacées par des urnes traditionnelles pour un vote en papier » explique le consul général du Brésil. Une fois, leur devoir accompli, les électeurs reçoivent le précieux sésame, une attestation de vote.

Brenda et Brandon ont accompli leur devoir civique. Ils ont reçu l’attestation de vote. © Guyaweb

Fiancés, Brenda et Brandon ont voté ce dimanche respectivement pour Lula et Bolsanoro. « Moi, je suis pour Lula. Je pense à ma famille qui vit au Brésil et qui n’a pas accès à la santé. Mon vote va envers les Brésiliens qui vivent au Brésil et qui espèrent de meilleurs conditions de vie. Lula représente l’espoir pour les pauvres. Grâce à lui, il y a « Bolsa familia » (bourse familiale, un programme destiné à lutter contre la pauvreté, ndlr) ), une aide notamment pour les mamans célibataires. Tandis que Bolsanoro, lui, a fracturé le Brésil, a nié la crise Covid » tacle Brenda, salariée d’une association. « Pour moi, ce sera Bolsanaro même s’il est critiqué notamment par sa négligence de la gestion de la crise Covid. Il faut que la population brésilienne soit objective et ne vote pas pour un dirigeant corrompu » espère Brandon, technicien.

Au Brésil, ces élections générales annoncent un changement de cap politique majeur. A la clôture des élections à 17h, les résultats du vote électronique et papier seront transmis selon le consul « sur une ligne sécurisée au tribunal supérieur électoral à Brasilia », la capitale fédérale du Brésil. Les résultats seront connus ce dimanche soir. S’il y a un deuxième tour, il sera organisé dimanche 30 octobre.

Photo à la Une : Dans l’enceinte de l’hôtel, les cinq bureaux de vote sont répartis dans plusieurs salles. © Guyaweb