Encore une fois, le meeting de Baie-Mahault n’aura pas lieu

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

à moins d’un mois de l’évènement, le comité d’organisation du meeting de la Région Guadeloupe a décidé de jeter l’éponge. En cause, l’absence de subvention de la collectivité régionale. Pourtant, selon la Région, l’annonce avait été faite depuis fin 2021.

C’est la troisième fois en 3 ans que le Meeting international d’athlétisme de le Région Guadeloupe est annulé. Si en 2020 et 2021 les raisons invoquées étaient le confinement ou les difficultés d’organisations liées aux mesures sanitaires, cette fois-ci, il semblerait que les raisons soient toutes autres. En cause l’absence de subvention de la part de la Région Guadeloupe. « Nous avons déposé notre demande de subventions en temps et en heure comme chaque année », confirme Julien Dellan, le directeur du comité organisateur. « Mais depuis, nous n’avons pas eu de réponse officielle de la part de la Région Guadeloupe. Donc, si on ne répond pas à notre demande, on ne peut pas organiser le Meeting. Car nous avons uniquement la compétence d’organisateur. A partir du moment où l’on ne nous donne pas les ressources pour organiser, on ne peut pas faire grand-chose. » 

« Il n’y rien de nouveau »

De son côté, les raisons de l’annulation du Meeting n’ont pas été appréciées par Ernest Daninthe, le président de la Ligue régionale d’athlétisme de Guadeloupe. « Je ne suis pas contrarié que le meeting soit annulé, je suis contrarié par les causes avancées pour l’annulation du meeting. Ça montre que l’on ne croit pas en cet évènement où les plus grands athlètes du monde sont passés. » 

Du côté de la Région, Harry Méphon le directeur de la culture et des sports, s’est dit surpris que l’annonce se fasse maintenant. Selon lui, la collectivité Régionale avait déjà informé aux présidents de ligues et comités, les compétitions qui seront accompagnées par la Région en 2022. « Effectivement, l’annonce a été faite aux présidents le 29 décembre dernier à l’Espace Régional du Raizet. Donc, je suis surpris que ce soit annoncé seulement maintenant. Nous avions annoncé que compte tenu des contraintes budgétaires auxquelles nous devons faire face, nous ne pouvions nous engager. Je pensais que c’était acté, que nous avions bien précisé les problématiques. Par ailleurs, la compétition n’était pas inscrite dans les contrats d’objectifs de 2022. Donc pour moi, il n’y a rien de nouveau. » 

Il y aura-t-il encore un meeting ?

Quant à l’avenir de cette compétition internationale et patrimoine historique dans la Caraïbe, difficile pour l’heure d’avoir une vision claire. Après trois annulations consécutives, il apparaît aujourd’hui compliqué d’encore parier sur elle. « La possibilité d’organiser l’évènement sous une autre forme a été envisagée » conclut Harry Mephon.

LaShawn Meritt, triple champion olympique, ici lors de l’édition 2017, est un habitué du meeting depuis 2006.- Photo : Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE