Entre larmes et porcelaine : le dernier voyage de Rudy Benjamin

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

LES OBSÈQUES

Par Laurianne NOMEL
[email protected]

La foule était immense à la sortie de l’église. • LAURIANNE NOMEL

L’église Saint-Pierre et Saint-Paul a peiné à contenir la foule venue en masse pour commémorer le personnage apprécié qu’était Rudy Benjamin. Le son des tambours, des chants et des conques de lambis ont accompagné le cortège funéraire du président de Vim.

Juste après les bacchanales du carnaval, les
Vimiens n’ont plus le cœur à faire la fête. Et pour cause, leur
président Rudy Benjamin est décédé le mercredi 14 février. Signe du
destin cette figure du carnaval et de la musique guadeloupéenne
s’est éteinte un mercredi des cendres. Le roi Vaval est mort
emportant Rudy Benjamin dans son sillage. Difficile pour les
membres de Vim de partager leur émotions avec des mots, ce
dimanche, jour d’enterrement. Alors c’est en tambours, chants et
notes porcelaines qu’ils rendront hommage à celui qui fut leur
président durant 20 ans. L’église Saint-Pierre et Saint-Paul était
littéralement pleine à craquer. Plusieurs centaines de personnes
étaient présentes. La foule courait jusque sur la place de
l’église.

Une église trop petite pour contenir
l’hommage

Tous…