Erwan, la passion de la kiz, avant toute chose

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Éricka Morjon
[email protected]

Pédagogie, codes, Erwan travaille à la meilleure façon de transmettre la kiz. • PHOTO WILLEM NERE

À 27 ans, Erwan Christophe est professeur d’EPS à Trinité. Il enseigne aussi la kizomba, cette danse venue d’Angola qui a conquis le monde entier. Une passion qu’il n’a de cesse de vouloir partager et transmettre avec sa propre pédagogie.

Si aujourd’hui Erwan est, selon ses propres termes
« posé, réfléchi, introverti, voire timide », il n’en a
pas tout le temps été ainsi. Enfant hyperactif, il faisait
« des bêtises tout le temps ! Un jour, ma mère m’a trouvé dans
la buanderie, j’avais renversé un bac de lessive et je m’amusais à
lancer la poudre en l’air. Une autre fois, j’ai bu une bouteille
entière de sirop pour la toux. J’ai dormi toute la journée, au
moins, elle a eu la paix », raconte- t-il en riant. Son
dynamisme le pousse très jeune vers le sport : voile, judo,
athlétisme et natation. « J’étais un grand asthmatique, nager
m’a totalement guéri », affirme-t-il. Après son bac S obtenu
au lycée Thoraille (Joseph-Zobel), Erwan s’oriente naturellement
vers des études de sport et part en Guadeloupe pendant deux ans
pour intégrer un cursus Staps qu’il ira terminer ensuite à
l’université de Créteil. « Les profs d’EPS étaient
toujours