Fin de la grève à Carrefour Market du François

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

 Après 168 jours d’un interminable conflit, direction et syndicat ont signé un accord samedi matin (30 juillet).

Il y avait bien longtemps qu’une grève en Martinique n’avait pris une telle proportion, un conflit qui a débuté le 16 février 2022 et dont l’issue finale semblait bien compromise. Des rebondissements, des préalables, des incompréhensions entre la direction et les salariés affiliés au syndicat CSTM ont rythmé cette grève durant six mois.

Par l’entremise du mandataire nommé par le tribunal mixte de commerce et la volonté affichée du maire du François, les deux parties ont trouvé une voie de sortie à un conflit de 168 jours. La reprise du travail devrait se faire ce lundi matin aux horaires habituels. Les termes de cet accord n’ont, pour le moment, pas été véritablement divulgués, mais il est notamment question d’une revalorisation des salaires avec une augmentation de 2% calculée sur une période comprise entre 2021 et 2022. L’autre point d’achoppement était la revalorisation du ticket- restaurant, il passera désormais de 4,50€ à 6,55€. 

Situation économique délicate ?

Entre temps, la situation économique de l’entreprise s’est détériorée, elle venait de faire un investissement conséquent pour un réaménagement des locaux. A ce jour le magasin serait dans le rouge en termes de rentabilité. « Dans tous les cas, il y a aura une restructuration de l’entreprise. On essaie de voir comment limiter au maximum l’impact de cette restructuration », confiait la direction dans notre édition du mercredi 27 juillet. Les jours prochains seront déterminants pour la suite de l’activité de ce supermarché. Il est à noter que depuis quelques semaines, certains salariés avaient repris le travail. « Nous sommes confiants et prêts à reprendre le travail pour redevenir le premier Carrefour Market de la Martinique (au niveau du chiffre d’affaires). Les clients, qui ont été solidaires avec nous, reviendront également au magasin », confiait Christelle Py, déléguée syndicale de la CSTM de Carrefour Market du François.