Foot: Premier couac en L1 de l’OM de Gasset

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Après trois succès en Ligue 1, Marseille a perdu à Rennes (2-0) sans même vraiment mettre en difficulté les Bretons qui reviennent à sa hauteur au classement, dimanche, pour la 26e journée.

Grâce à ce succès, les Rouge et Noir comptent le même nombre de points que Marseille, avec 39 unités, même si ces derniers gardent la septième place à la différence de buts.

Les deux équipes sont en embuscade dans la course à l’Europe, à quatre longueurs seulement de Lille, 4e.

Qualifiés jeudi soir pour les quarts de finale de la Ligue Europa, malgré une défaite et une soirée très compliquée à Villarreal (1-3), les Marseillais sont apparus émoussés à Rennes, qui a su en profiter.

Grâce à des buts de Martin Terrier (21e) et Benjamin Bourigeaud, sur penalty (77e), les Bretons ont mis fin à la série de trois succès en Ligue 1 depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset sur le banc.

Dans cette rencontre très ouverte, avec beaucoup d’espaces offerts dans les deux camps, les Phocéens n’ont pu trouver la faille.

Dans le premier acte, l’ex-capitaine de l’OM, Steve Mandanda a été décisif devant Pierre-Emerick Aubameyang (25e) puis, encore, attentif sur la tête de d’Iliman Ndiaye (45e).

S’ils ont été plus actifs en deuxième période, bien aidés par une défense rennaise offrant beaucoup de possibilités de centres, les partenaires du capitaine Geoffrey Kondogbia n’ont pas réussi à conclure.

Aubameyang a bien trouvé le poteau sur un coup-franc concédé à 18 mètres par Baptiste Santamaria (72e), impérial dans son rôle de sentinelle au milieu du terrain, mais cela a été à peu près tout, si ce n’est une reprise d’Amine Harit hors-cadre (81e).

Rennes plus réaliste

Rennes s’est montré, lui, au moins plus réaliste.

Après une action collective tout en spontanéité, le tir tendu de Ludovic Blas avait été écarté par Pau Lopez (20e) et, dans la foulée, Amine Gouiri, ailier droit d’un jour dans le 4-1-4-1 de Julien Stephan, a trouvé, plein axe, Terrier pour l’ouverture du score (1-0, 21e).

L’ex-Lyonnais avait déjà marqué contre les Phocéens au Roazhon Park cette saison, en Coupe de France le 21 janvier (1-1, 10-9 pour Rennes aux tirs au but).

Gérant leur avantage ensuite, les Rennais ont fait le break à la première opportunité.

Le latéral gauche Adrien Truffert a obtenu un penalty logique pour une faute de Bamo Meïté, transformé par le maître-artificier breton, Bourigeaud (2-0, 80e).

Célébré durant tout le match par le Roazhon Park pour sa 301e apparition sous le maillot rouge et noir, le vice-capitaine a signé son 13e but de la saison.

Après deux nuls frustrants à Paris (1-1) et Lille (2-2), avec des buts concédés dans le temps additionnel, ainsi qu’une défaite contre Lorient (1-2), les Rennais retrouvent la gagne et entrent sereins dans la trêve internationale. 

Côté Marseillais, Jean-Louis Gasset et son staff devront régénérer encore physiquement leur groupe pour réussir le sprint final. 

cor-hap/bvo

Le Rennais Benjamin Bourigeaud (d) devant le Marseillais Geoffrey Kondogbia, le 17 mars 2024 à Rennes
• Damien Meyer