Gabriel Attal annonce une série de mesures sur le parcours de soins

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

SANTÉ

La rédaction

Dans une interview à la presse régionale, Gabriel Attal annonce plusieurs mesures pour « reconquérir 15 à 20 millions de rendez-vous médicaux chaque année et simplifier le quotidien des soignants » :

• Les soignants pourront faire payer une pénalité de 5 euros aux patients qui n’honorent pas sans prévenir un rendez-vous pris. « Ce mécanisme va inciter à honorer son rendez-vous et va libérer des millions de créneaux pour les patients. »

• Simplification de Mon soutien psy avec la suppression du rendez-vous préliminaire et obligatoire chez le médecin traitant avant d’accéder au psychologue. La prise en charge par l’État passe de 30 à 50 euros par consultation et jusqu’à 12 séances de psy par an pourront être remboursées.

• Seize actes médicaux du quotidien seront simplifiés : ouverture de la possibilité aux pharmaciens de prescrire des antibiotiques pour certains maux (après un test rapide d’orientation diagnostique pour les angines ou cystites aiguës simples), aux opticiens d’adapter des verres sans faire repasser le patient par l’ophtalmologue…

• Augmentation des places en deuxième année de médecine avec 16 000 places en 2027 contre 8 000 dix ans plus tôt.

• Lancement de deux expérimentations pour que les patients puissent avoir accès directement à un masseur-kinésithérapeute sans ordonnance et aller chez un spécialiste sans forcément passer par un généraliste au préalable.

• Déploiement de services d’accès aux soins (SAS) d’ici aux grandes vacances dans les territoires qui n’en sont pas encore pourvus (dont la Guyane) pour apporter une réponse concrète et rapide aux besoins urgents de la population et désengorger les urgences.

Source : Lettre pro ARS