Hongrie: manifestation géante contre le gouvernement Orban

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Budapest samedi, en soutien à un ancien proche de l’équipe au pouvoir devenu critique du Premier ministre Viktor Orban et qui entend défier le dirigeant nationaliste. 

La manifestation était convoquée par l’avocat Peter Magyar, qui secoue la politique hongroise depuis qu’il est passé sur le devant de la scène, dans le sillage du scandale suscité en février par une grâce présidentielle dans une affaire de pédocriminalité. 

Une foule d’environ 100.000 personnes a répondu à son appel, sur la place Kossuth de Budapest, devant le parlement ont constaté des journalistes de l’AFP. 

Beaucoup brandissaient les couleurs nationales et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: “Les Hongrois se soulèvent!”.

“Nous allons reprendre notre pays étape par étape, et brique par brique  nous construirons une Hongrie souveraine et moderne”, a lancé M. Magyar à la foule. 

Il a affirmé qu’il annoncerait bientôt la création d’un nouveau parti, qui se présentera aux élections européennes et locales de juin. 

M. Magyar, 43 ans, est l’ex-mari d’une ancienne ministre de la Justice de M. Orban, Judit Varga, contrainte de se retirer de la vie publique à la suite du scandale de la grâce présidentielle accordée à un homme condamné dans une affaire de pédocriminalité, qui a été libéré de prison. 

Longtemps dans l’orbite du parti au pouvoir, le Fidesz, M. Magyar s’en est alors séparé, s’engageant à défier “l’usine à pouvoir” de M. Orban. 

Le mois dernier, il a publié un enregistrement supposé impliquer un ministre de premier plan dans une affaire de corruption très médiatisée, et a appelé le procureur général à démissionner. 

“L’initiative de M. Magyar doit être soutenue parce qu’avec l’opposition actuelle, il est sans espoir de lutter contre M. Orban”, déclare parmi les manifestants Leo Szabo, cuisinier de 49 ans. 

Tamara, 36 ans, une entraîneuse sportive, qui refuse de donner son nom, est encore “sceptique” mais elle est venue pour “faire quelque chose, car c’est insensé de voir tout ce que ce gouvernement a pu faire sans être inquiété”. 

Peter Nagy, un étudiant de 20 ans, est lui prêt à donner une chance à M. Magyar, car les Hongrois “n’ont rien à perdre”. 

Selon un récent sondage, une formation créée par M. Magyar recueillerait le soutien de 11 à 15% des électeurs hongrois. 

M. Orban, qui a multiplié les mesures pour restreindre la liberté de la presse et renforcer son emprise sur le pays, est confronté depuis l’affaire de la grâce à la plus grave crise politique de ses 14 ans de mandat. 

mg-kym/bc/cab/fjb

Manifestation contre le gouvernement du Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 6 avril 2024 à Budapest
• Attila KISBENEDEK

Peter Magyar (C) lors d’une manifestation contre le gouvernement du Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 6 avril 2024 à Budapest
• Attila KISBENEDEK

Manifestation contre le gouvernement du Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 6 avril 2024 à Budapest
• Attila KISBENEDEK