Il nie l’homicide alors que tout l’accuse, même son indifférence

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Les assises

Les jurés délibèrent ce matin. • MFGE

25 ans de réclusion et l’interdiction définitive du territoire français : ce sont les réquisitions de l’avocate générale à l’encontre de celui qui a tiré 12 fois sur sa compagne, dans une ruelle de Pointe-à-Pitre. Le délibéré de ce procès devant la cour d’assises sera connu aujourd’hui. 

Comme dans tout procès devant la cour d’assises,
le premier à « ouvrir le bal » lundi, fut le directeur
d’enquête, suivi du policier qui a découvert le cadavre de la
victime, Younis Mark, alors qu’il patrouillait à proximité. Il a
entendu les détonations et s’est précipité dans la direction pour
trouver la victime allongée au sol, criblée de balles. Le médecin
légiste, entendu au cours du procès, confirme les 23 impacts de
balles, le résultat de 11 ou 12 tirs, la majorité au niveau de la
tête dont le visage a été littéralement arraché alors que d’autres
projectiles atteignaient le cerveau. La victime n’avait aucune
chance d’en réchapper. Puis ce fut au tour de l’expert psychiatre
d’expliquer que si l’accusé ne présentait aucune pathologie
particulière, il ne semblait…