Indonésie: 69 réfugiés rohingyas sauvés en mer après un naufrage

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Quelque 69 réfugiés rohingyas, agrippés pendant de longues heures à la coque retournée d’un bateau, ont été secourus en mer jeudi au large de la région d’Aceh, en Indonésie, après le naufrage de leur navire, a constaté un journaliste de l’AFP accompagnant les secours. 

Des survivants ont estimé qu’environ 150 Rohingyas se trouvaient à bord du bateau en bois avant le naufrage.

Les réfugiés ont été découverts jeudi s’accrochant à la coque rouge d’un bateau renversé, à environ 30 km des côtes de cette région située à l’extrémité occidentale du vaste archipel indonésien.

Selon un journaliste de l’AFP, présent à bord du navire de secours parti dans la nuit de Banda Aceh, capitale de cette province, soixante-neuf personnes effrayées et assoiffées ont été évacuées par l’équipe de recherche et de sauvetage.

“Le nombre total de victimes secourues est de 69”, dont 9 enfants, 18 femmes et 42 hommes, a confirmé l’agence de recherche et de sauvetage de Banda Aceh dans un communiqué.

Les rescapés devaient ensuite être débarqués à Meulaboh, ville principale de ce district d’Aceh occidentale, sur la grande île de Sumatra. 

“J’étais en mer depuis 15 jours, mais il y en a d’autres ici qui sont ici depuis plus longtemps que ça. Certains sont là depuis un mois”, a confié un rescapé âgé de 27 ans qui a dit s’appeler Dostgior dans un indonésien approximatif.

L’homme qui a indiqué être parti de Cox’s Bazar au Bangladesh a expliqué que le bateau avait fait naufrage “en raison des fortes pluies”.

“Au Bangladesh, j’ai rencontré quelqu’un qui pouvait m’emmener en Indonésie. Mon but en allant en Indonésie est de payer quelqu’un pour m’emmener en Malaisie. Une fois en Malaisie, je paierai quelqu’un d’autre pour entrer”, a-t-il déclaré à l’AFP.

Un bateau en bois transportant plus d’une centaine de réfugiés, selon des rescapés, ainsi qu’une seconde embarcation sur laquelle ils avaient ensuite trouvé refuge ont chaviré mercredi, ont rapporté des pêcheurs locaux.

Six des réfugiés ont été secourus mercredi par des pêcheurs.

Repoussés par la Thaïlande

Toujours selon ces survivants, les réfugiés rohingyas originaires de Birmanie entendaient rejoindre les côtes thaïlandaises mais ont finalement mis le cap sur Aceh après avoir été repoussés par la Thaïlande, avait indiqué mercredi à l’AFP Pawang Amiruddin, secrétaire général de la communauté de pêcheurs de la région d’Aceh occidentale.

Le navire de secours est arrivé sur zone durant la nuit de mercredi à jeudi mais “en raison de l’obscurité, l’opération était difficile”, a indiqué jeudi matin Faisal Rahman, qui collabore avec l’agence des Nations unies pour les réfugiés.

M. Rahman a ensuite indiqué qu’il attendait le retour de l’équipe d’évacuation à terre pour obtenir des “données claires et précises” sur les personnes secourues.

“J’ai été en communication avec l’un des six rescapés. Il dit que le bateau transportait 151 personnes. Une fois que le bateau a chaviré, environ 50 personnes ont peut-être disparu et sont peut-être décédées”, avait expliqué M. Rahman mercredi.

Sollicitées par l’AFP, ni la police locale, ni les autorités régionales n’ont répondu dans l’immédiat.

Depuis novembre, des centaines de membres de cette minorité musulmane persécutée en Birmanie ont fui les camps qui les hébergent au Bangladesh pour gagner par la mer la province d’Aceh, à l’extrémité occidentale de l’Indonésie, sur des embarcations de fortune.

Certains bateaux rohingyas qui ont rejoint les côtes d’Aceh au cours des derniers mois ont été repoussés en mer après qu’une partie de la population – jusque là plutôt accueillante à leur égard – a commencé à les rejeter, estimant qu’ils consommaient leurs maigres ressources. 

Des milliers de Rohingyas risquent chaque année leur vie dans des voyages en mer périlleux et coûteux pour tenter de gagner l’Indonésie ou la Malaisie. 

Depuis la mi-novembre, plus de 1.700 d’entre eux sont arrivés en Indonésie, le plus important mouvement de migration de Rohingyas vers l’archipel depuis 2015, selon les Nations unies.

Des centaines d’entre eux sont actuellement hébergés dans des centres d’accueil temporaire dans la région. 

str-jfx/ebe/neo

Des réfugiés rohingyas secourus en mer après le naufrage de leur bateau, au large de la région d’Aceh, en Indonésie, le 21 mars 2024
• Zahlul AKBAR

Indonésie: 69 réfugiés rohingyas sauvés en mer après un naufrage
• Najma Hafidhah

Des réfugiés rohingyas attendent d’être secourus après le naufrage de leur bateau, au large de la région d’Aceh, en Indonésie, le 21 mars 2024
• Zahlul AKBAR

Des réfugiés rohingyas secourus au large de la région d’Aceh, en Indonésie, le 21 mars 2024
• Zahlul AKBAR

Des réfugiés rohingyas secourus après le naufrage de leur bateau, au large de la région d’Aceh, en Indonésie, le 21 mars 2024
• Zahlul AKBAR