« Je veux savoir qui a tué mon fils Malik »

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Par Aurélie CHARRA
[email protected]

« Il faut réduire la violence en Guadeloupe. » • AURÉLIE CHARRA

Le 20 février 2013, Malik Bégarin a été poignardé à Cadet Saint-Rose. En 2018, l’affaire est classée sans suite, une décision contestée par la famille Bégarin. Les recherches sont ensuite poursuivies et un accusé a été jugé par la Cour criminelle, en novembre dernier.  Mais faute de preuves, le présumé coupable est acquitté. Aujourd’hui, la procédure est close et la famille sort de son silence.

« Je veux savoir qui a tué mon fils, depuis
le départ, pour avoir une réponse et commencer mon deuil. Je me dis
que le coupable est encore en liberté. Si il a été capable de le
faire, il peut recommencer », affirme avec force le père de
Malik Bégarin. Agé de 22 ans, ce dernier a été poignardé à Cadet,
Sainte-Rose, il y a 10 ans. À ce jour, le coupable du meurtre est
encore en liberté. Malik était, selon les dires de ses proches,
calme et respectueux. Il était passionné par la nature et était
inscrit au lycée agricole, dans le but de devenir paysagiste. La
famille Bégarin et les membres du collectif qui s’est constitué ont
tenu à témoigner, en hommage au jeune homme décédé.

Une gestion chaotique

En…