Kreol West Indies et ses trois piliers

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Saint-François

Steeve Nuissier, Raquel de Souza (collaboratrice), Vincent Nicaudie et François Derudder. • VINCENT NICAUDIE

Le concept KWI est né, il y a 10 ans, de la combinaison de plusieurs éléments un équilibre parfait entre art, histoire, business et solidarité.

Sur la route de la Pointe des Châteaux, une belle
case créole, parée de couleurs vives et chatoyantes, attire
irrémédiablement le regard des conducteurs. Depuis dix ans,
l’espace Kreol West Indies (KWI) y a élu domicile. Et si
l’extérieur questionne et appelle, c’est que l’intérieur est encore
méconnu. Car dès que le passant cède à l’appel de cette jolie
sirène mauve, blanche et bleue, il pénètre dans un univers
comparable à aucun autre endroit en Guadeloupe, sauf peut-être à
son grand frère éponyme de Grand-Bourg de Marie-Galante. Surprise,
ravissement, foisonnement, contraste, voyage, imaginaire,
anachronisme, inattendu, autant de mots qui restent éloignés de la
description de l’ambiance qui saute aux yeux dès la première salle.
Ici commence le règne des objets, de plusieurs types d’objets.

La « project Room »

Des œuvres d’art, principalement des toiles et des
sculptures, par centaines, rivalisent de présence et de
propositions partout, sur les murs, au plafond, dans les 2 000
m2 du parc… Quelle que soit la direction où le regard
se…