La compagnie maritime l’Express des Îles passe sous pavillon Allemand

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Ce mercredi (21 février), la compagnie l’Express des Îles a annoncé officiellement son rachat complet par l’entreprise allemande FRS. Un choix justifié par le départ à la retraite de ses principaux dirigeants, Roland Bellemare et Bruno Moeson.

C’est l’une des success-story entrepreneuriale de la Guadeloupe. Voilà 37 ans que la compagnie l’Express des Îles relie les îles de l’archipel et de la Caraïbe et désenclave leur population. Mais désormais, l’entreprise bat pavillon allemand.

Le rachat complet de la compagnie a été opéré par FRS Ferry, une compagnie basée Flensburg, ville maritime et frontalière de l’Allemagne et la Norvège. Ces dix dernières années, la société est en forte expansion, au point de passer comme un acteur de premier plan dans le transport maritime de personnes et les activités de Ferry en Espagne, au Maroc ou encore à Gibraltar.

L’oeuvre d’une vie entre de bonnes mains

Il est clair que sur le papier, FRS apparaît comme un partenaire extrêmement solide, pour une entreprise qui a toujours alerté sur le difficile exercice de rentabilité de ses lignes, notamment avec la contrainte du prix du carburant qui augmente.

La solidité financière de FRS vient donc garantir, en tout cas pour le moment, la pérénnité de l’activité de l’entreprise.

Quant aux ressources humaines, pour le moment elle ne changent pas. L’équipe actuelle continue de travailler sous la direction d’Onick Deraval.

Avec l’Express des Îles dans son escarcelles, FRS pose un pion stratégique dans la Caraïbe, puisque l’entreprise assurait déjà des rotations entre la Guadeloupe, la Martinique, la Dominique et Sainte-Lucie. 

Le rachat ne serait pas encore totalement bouclé “la transaction demeure soumise aux approbations réglementaires usuelles et aux mesures finales de clôture.”