La côte sud Atlantique toujours envahie par les Sargasses

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Ce sont des scènes devenues presque habituelles sur cette partie de la côte atlantique de l’île. Ce week-end, des sargasses se sont encore massivement échouées du Robert jusqu’au Vauclin, provoquant une concentration de sulfure d’hydrogène très élevée. Ce niveau peut avoir des conséquences sur la santé.

Madininair a rendu son dernier bulletin de surveillance des sargasses. Il indique qu’un échouage important de sargasses a eu lieu ces derniers jours. Ce dimanche 15 et lundi 16 mai, les algues étant à présent en décomposition, elles ont émit des gaz, notamment du sulfure d’hydrogène et de l’ammoniac.
Sur ces deux jours, la concentration de sulfure d’hydrogène était donc significative entre Robert et le Vauclin. Ce niveau est même très élevé au nord du Vauclin, selon les relevés de Madininair. 
 

Des conséquences sur la santé

Ces indicateurs ne sont pas à prendre à la légère, même s’ils sont très fréquents. En effet, une concentration de sulfure d’hydrogène (H2S) supérieur à 5ppm provoque certains symptômes. “L’apparition de symptômes type maux de tête, irritations oculaires et irritations de la gorge est probable au sein de l’ensemble de la population”, explique Madininair. L’association conseille donc à tout le monde de “se tenir éloigné des zones à risques et de ne pas se placer sous le vent des émissions de gaz”.

Il est également conseillé de consulter son médecin ou son pharmacien si on présente l’un des symptômes suivants : les yeux ou la gorge qui piquent, les larmoiements, des maux de tête, une difficulté respiratoire, de la toux, des démangeaisons, des vomissements ou des vertiges.