La Croix-Rouge se lance dans sa semaine de collecte de dons

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Une semaine dans l’année la Croix-Rouge déploie ses bénévoles pour collecter des dons, notamment numéraires. L’objectif de cette année est de retrouver la même somme de dons qu’avant la pandémie, soit environ 50 000€. Les journées nationales de la Croix-Rouge se tiennent du 14 au 22 mai. 

C’est un événement qui se tient qu’une seule fois dans l’année. Les journées nationales de la Croix-Rouge française lance sa collecte de dons pendant. “Même s’il est évidemment possible de faire des dons tout au long de l’année”, précise Olympe Francil, présidente de la Croix-Rouge en Martinique. Du 16 au 22 mai, se tiendra plusieurs animations organisées par la Croix-Rouge pour récolter des dons. “Nous réaliserons des quêtes dans les rues de Fort-de-France notamment”, détaille la présidente. Mais pas seulement, l’association se déplacera dans d’autres communes de la Martinique pour aller à la rencontre des habitants. “Cela pourrait très bien fonctionner si on avait plus de bénévoles. Pour aller quêter il en faut. Les Martiniquais n’aiment pas spécialement le faire. Ils sont sur les autres actions”, remarque Olympe Francil.

Sur les 220 bénévoles, seulement 60 se sont portés volontaires pour les quêtes. “Or plus il y en a, plus on aura de don. On aura plus de fonds parce qu’on pourra aller partout récolter des sommes”, poursuit-elle. Olympe Francil précise que les quêteurs de la Croix-Rouge sont reconnaissables à leur chasuble siglé Croix-Rouge. “Si vous avez un doute vous pouvez leur demander leur carte de quêteur, chaque bénévole en dispose d’une”. 

“Nous cherchons avant tout des dons numéraires”

Pour cette semaine de collecte, d’autres dispositifs ont été mis en place, notamment dans certains supermarchés. Il sera possible d’arrondir à la somme supérieur le montant d’achat des ses courses. La somme ajoutée sera directement versée à la Croix-Rouge de Martinique. Cette opération se tiendra dans tous les Leclercs du 14 au 21 mai, et dans les Carrefours et à l’Euromarché du 15 au 20. “Nous cherchons avant tout des dons numéraires (espèces, chèques …)”, reprend Olympe Francil. En effet, pour l’association ces dons permettent de poursuivre leurs actions tout au long de l’année, mais aussi payer leur loyer et les charges de l’entreprise. “Nous avons un local à Terres-Sainville, pour donner des cours aux enfants. Le loyer est de 600€”, évoque la présidente à titre d’exemple. À cela s’ajoute le loyer du local principal, les frais liés à la logistique, les formations des bénévoles, les aides alimentaires des maraudes…

Photo d’archives. – K.S.-L.-A.

Lutter contre l’isolement social

Les dons permettent également de payer le matériel médical. À titre d’exemple, la Croix-Rouge intervient sur des soins infirmiers à domicile. “Nous espérons obtenir 50 000€ de dons d’ici la fin de la semaine de collecte”, confie Olympe Francil. Si l’objectif est atteint, la Croix-Rouge Martinique souhaite acquérir une voiture et équiper trois salles pour le soutien scolaire, l’illettrisme, et l’accompagnement de la jeunesse. “Notre objectif est de lutter contre l’isolement social, quelqu’il soit”, assure Olympe Francil. 

Pour lancer les journées nationales, l’association installera le village de la Croix-Rouge à Fort-de-France sur la place de Perrinon, le samedi 14 mai. Le directeur général national de la Croix-Rouge française, Jean-Christophe Combe tiendra un discours dès l’ouverture à 9h. Dès 10h, les différents stands de l’association ouvriront. Le village fermera le dimanche 15 mai, mais rouvrira du 16 au 22 mai.