La culture de la banane : la production sera amputée de 6 382 tonnes

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Catastrophe naturelle

Les 16 et 17 septembre derniers, la tempête Fiona a meurtri l’archipel. Un mort, des milliers de sinistrés et des industries à l’arrêt. Les producteurs de bananes ont dévoilé un rapport dans lequel ils chiffrent les effets de la catastrophe naturelle sur l’industrie bananière. 

En Basse-Terre, en 24 heures, s’est abattu l’équivalent d’un mois de pluie. Des rafales de 100 à 120km/heure ont balayé le territoire dans la nuit de vendredi à samedi. Le passage de Fiona n’ épargné aucun secteur y compris l’agriculture. A presqu’un mois après les effets dévastateurs de la tempête tropicale, les producteurs de bananes, l’autre grande culture d’exportation avec la canne à sucre, ont dressé un bilan des pertes résultant de la catastrophe naturelle. En effet,…


France-Antilles Guadeloupe
485 mots – 11.10.2022