La grippe aviaire menace toujours la Martinique

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Rédaction web

Volaille (Unsplash) • THOMAS IVERSEN

Malgré le fait que l’île soit épargnée depuis le début de l’épidémie en Europe et en Amérique du nord la vigilance est toujours de mise en ce qui concerne la grippe aviaire.

« La surveillance sanitaire de nos animaux est importante », rappelle la Préfecture de de la Martinique. Le territoire a été épargné par « l’influenza aviaire » ou « grippe aviaire » qui sévit depuis des mois en Europe et en Amérique du nord et entraîne l’abattage de millions de volailles. Malgré l’absence de dangerosité pour l’Homme, il reste important de protéger les élevages d’animaux. C’est pour cette raison que les détenteurs de volailles et les vétérinaires sont appelés à être vigilants et à déclarer toute situation sanitaire anormale.

Une suspicion écartée

Un vétérinaire avait, il y a peu, déclaré une suspicion de grippe aviaire après la mort subite de plusieurs oiseaux de son élevage. Les résultats des analyses menées par la DAAF sur les cadavres et les oiseaux encore vivants ont pu écarter toute suspicion de contamination au virus.