La ligue guadeloupéenne de football part à son tour en guerre contre Mario Varo

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Dans un communiqué publié ce lundi 29 janvier 2024, la LGF dément formellement les propos de Mario Varo, secrétaire général de la CFTC, tenus dans l’émission 7 à dire diffusée ce dimanche sur RCI. Elle estime qu’ils portent atteinte à la ligue et à son personnel.

“Tout ce que je dis et fais est vérifiable. Je ne fais pas dans la calomnie. On ne peut pas s’asseoir et voter des subventions pour soi ou les associations que l’on représente. (…) Cela relève de la prise illégale d’intérêt. Nous avons porté plainte auprès du procureur de la République (…) je ne connais pas M.Darton, je n’ai pas de problème avec lui, j’ai un problème avec sa fonction.” 

Voilà les propos tenus par Mario Varo, ce dimanche 28 janvier sur l’antenne de nos confrères de RCI. Interrogé sur son engagement syndical par Rony Béral, le secrétaire général de la CFTC en a profité pour jeter un beau pavé dans la mare.

Mario Varo laisse entendre que la diversité des fonctions occupées par Jean Darton (proviseur du lycée Baimbridge, 4ème adjoint du Maire de Morne-à-l’Eau, vice-président de la commission sport du conseil départemental) l’exposent à des conflits d’intérêts et que la ligne aurait été franchie lors du vote d’une subvention au conseil départemental.

Le Département et la ligue aux trousses

Ces propos ont généré une véritable levée de boucliers en faveur de l’élu. Le président du Conseil Départemental, Guy Losbar est parti en première ligne et a dénoncé des “mensonges et (des) accusations infondées et particulièrement graves sur les fonctionnaires et les élus départementaux, sur les fonctionnaires de la préfecture et du contrôle de légalité (…)” puis, ce lundi après-midi, la LGF est à son tour montée au créneau.

“Les affirmations de M. VARO, visant, entre autres contre-vérités, à laisser croire à l’existence d’avantages en nature octroyés par la Ligue au Président (voiture de fonction), d’irrégularités, tant dans sa structure organisationnelle, que dans la sincérité de ses comptes, sont de nature à porter préjudice à la Ligue, mais aussi aux 19 pères et mères de familles guadeloupéens et guadeloupéennes qui y travaillent avec un engagement sans faille.”

Et d’enchaîner sur l’assurance que les comptes de la LGF font l’objet “d’un examen strict et rigoureux” et sont certifiés par un commissaire indépendant.

À noter tout de même que le propos tenait plus sur la capacité du président Dartron à maintenir une certaine étanchéité entre les intérêts inhérents à ses nombreuses fonctions plus qu’une mise en cause de la sincérité des comptes de la ligue guadeloupéenne de football. Quoi qu’il en soit, la ligue a confirmé qu’une plainte sera déposée contre le secrétaire général de la CFTC