La transat Cap Martinique s’élance vers Fort-de-France ce dimanche

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Ce dimanche 1er mai, le départ de la première édition de la Transat Cap Martinique sera donné à la Trinité-sur-Mer (Morbihan) à 15 heures (9 heures,  Martinique). Une course qui s’annonce rapide avec du vent portant au départ et des alizés bien installés pour pousser les 38 bateaux vers la Martinique.

Après la transat Jaques-Vabre, cette course transatlantique amateur et engagée sans escale, en duo ou en solo, constitue un nouveau rendez-vous dans le calendrier nautique et vient confirmer la position de la Martinique comme acteur des sports nautiques dans la Caraïbe. 
En Martinique, le Comité Martiniquais du Tourisme et ses partenaires préparent l’arrivée de ces bateaux. La baie de Fort-de-France s’ouvrira à tous les passionnés de la mer. 

Fête de la mer

Le grand public pourra profiter des animations spécialement réunies pour accueillir les navigateurs. Les acteurs du nautisme local, et singulièrement la Yole seront au rendez-vous et pleinement associés à cette fête de la mer qui durera une dizaine de jours. Les premières arrivées sont estimées entre le 20 et le 21 mai… mais rien n’est joué ! Cette course est parrainée par Franck Cammas et Georges-Henry Lagier.

Départ donné par Bénédicte di Geronimo

Demain dimanche, à partir de midi et jusqu’à 13h30 environ, les bateaux vont quitter le ponton sous les applaudissements du public réuni sur le môle Caradec. Les Britanniques Debbie Fish et Rob Craigie seront les premiers à larguer les amarres, suivis par leurs 37 concurrents et une foule de bateaux accompagnateurs. La flotte va ensuite rejoindre la zone de départ, à moins de 2 milles de la côte. Si le vent est installé, la procédure de départ sera lancée à 14h52 depuis La Panthère, bateau école de la Marine Nationale. Le départ sera donné à 15h (hexagone) par Bénédicte di Geronimo, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme. Les concurrents auront ensuite de nombreuses options. Ils est possible qu’ils passent à proximité de l’île de Houat avant de s’attaquer au Golfe de Gascogne.