L’adieu à la capitaine Esther Hayotte-Brieu

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Vendredi après-midi, un hommage a été rendu à Paris, à la jeune Esther Hayotte née Brieu décédée dans la nuit du 21 au 22 mai alors qu’elle était en mission sur la base aérienne de Djibouti (voir notre édition du 3 juin). La jeune fille avait intégré l’armée de l’air à l’issue de ses études supérieures. Elle marchait ainsi dans les pas de son père, Roger Eric Brieu, originaire du Lorrain, ancien militaire dans l’armée de l’air, à qui elle vouait une grande admiration.
A Djibouti depuis le mois de février, Esther Hayotte qui oeuvrait en tant qu’officier de communication s’est éteinte brutalement. Les causes de la mort ne sont pas connues pour l’heure. Une autopsie a été réalisée mais les résultats n’ont pas encore été communiqués. Vendredi, lors de l’hommage qui lui a été rendu par ses proches et ses frères d’armes l’émotion était palpable. Une messe a été dite en la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Esther Hayotte née Brieu laisse le souvenir d’une jeune femme “déterminée, dynamique, bienveillante et d’une grande gentillesse”.