Le chef du Pentagone en voie de rétablissement, doit reprendre ses fonctions mardi

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin au Pentagone, le 1er février 2024 à Washington • ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, hospitalisé en banlieue de Washington, se remet bien d’une procédure sous anesthésie générale et devrait reprendre ses fonctions mardi, selon ses médecins cités dans un communiqué transmis par le Pentagone.

“Nous prévoyons un rétablissement réussi”, ont écrit lundi les médecins, en précisant “ne pas s’attendre à une hospitalisation prolongée” du chef du Pentagone, qui a été admis dimanche dans une unité de soins intensifs pour un problème de vessie.

L’état de santé de M. Austin est scruté à la loupe après plusieurs récentes hospitalisations gardées secrètes pour un cancer de la prostate. 

Cette fois, la Maison Blanche et le Congrès ont bien été informés de l’état de santé du ministre avant son hospitalisation, a indiqué lundi son porte-parole, Pat Ryder.

Depuis dimanche 17H00 (22H00 GMT), la secrétaire adjointe à la Défense Kathleen Hicks assume donc les fonctions de cheffe du Pentagone.

Le porte-parole du Pentagone Pat Ryder n’était pas en mesure de dire lundi si Lloyd Austin reprendrait ses fonctions “depuis l’hôpital ou chez lui”.

Il a toutefois indiqué qu’un déplacement de M. Austin à Bruxelles, prévu cette semaine, avait été annulé.

Selon les médecins du ministre, son problème de vessie ne devrait pas influer sur le pronostic de traitement de son cancer qui “demeure excellent”.

seb-cjc/pno