Le monde politico-culturel pleure Maryse Condé

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Les réactions de personnalités politiques et culturelles à l’annonce du décès de l’écrivaine Guadeloupéenne, Maryse Condé se succèdent. Partout où elle est passée, des Caraïbes à l’Europe en passant par l’Afrique, des hommages lui sont rendus, preuve, s’il en fallait de son impact majeur dans la littérature et la culture afro-caribéenne.

Grande, génie, immense, les superlatifs se succèdent pour décrire l’oeuvre de Maryse Condé de même que son impact sur la littérature noire et métissée. Il faut dire que son parcours l’a mené dans les plus prestigieuses université, non seulement en Europe mais aussi aux Etats-Unis, où elle a ouvert et dirigé un centre d’études francophones à l’université de Colombia. 

Parmi les premiers à présenter leurs hommages, les maires des villes qui abritent une place, un établissement scolaire ou parvis baptisé de son nom.

Puis viennent les réactions de ses pairs. Ces auteurs, réalisateurs, scénaristes, touchés ou inspirés par sa bibliographie, par la manière dont elle a formulée la pensée nègre et ses turpitudes. À commencer par le poignant hommage de l’écrivain Patrick Chamoiseau.

Sans compter l’hommage ému de la grande Euzhan Palcy.

Enfin, plusieurs personnalités politiques, ont, elles aussi, exprimé leur tristesse à l’annonce de ce décès. Au local, le président du Département, Guy Losbar a rappelé à quel point l’écrivaine avait “la Guadeloupe chevillée au corps, et sa pensée comme ses écrits, lucides et critiques, ont toujours milité pour une Guadeloupe enfin au rendez-vous d’elle-même.” Les socialistes de Guadeloupe par la voix du secrétaire fédéral Olivier Nicolas saluent une femme libre et rebelle dans la vie comme dans son oeuvre.

Même tristesse du côte de la secrétaire du groupe Europe Ecologie Les Verts 

Enfin, Emmanuel Macron, le président français, a présenté ses hommages à une “géante des lettres”.

Pour rappel, Maryse Condé avait reçu, en 2018 le prix de littérature de la Nouvelle Académie à Stockholm. Elle vivait dans un petit village dans la Vaucluse. Son dernier ouvrage baptisé “L’Evangile d’un Nouveau Monde” a été publié en 2021.