Le premier cas de variole du singe détecté à Saint-Martin

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Rédaction web
Mardi 2 Août 2022 – 11h14

variole du singe – shuterstock

 L’Agence régionale de santé (ARS) a informé, ce lundi 1er Août de la découverte d’un premier cas confirmé de Monkeypox (communément appelé la variole du singe) à Saint-Martin.

La variole du singe a été diagnostiquée chez une personne à l’île de Saint-Martin. Le patient, placé en isolement, avait été pris en charge dès l’apparition des premiers signes évocateurs. Ses proches sont également informés et accompagnés.

L’ARS et Santé Publique France poursuivent les investigations épidémiologiques utiles pour limiter les risques de diffusion dans l’entourage.

Un premier cas en Guadeloupe avait été détecté au début du mois de juillet. Cette personne qui avait respecté dès son arrivée un isolement strict sous la surveillance d’un parent professionnel de santé est repartie depuis de la Guadeloupe.

Recommandations en cas d’exposition à risque

Dès l’apparition de symptômes évocateurs d’infection par le virus Monkeypox, il est demandé de s’isoler et contacter le 15 qui vous orientera vers une consultation médicale.

Ouverture de la vaccination préventive

Les personnes les plus exposées au risque de contracter la variole du singe peuvent dès maintenant bénéficier d’une vaccination préventive sur rendez-vous en appelant le :- 0590 89 16 53 (hôpital de jour du service des maladies infectieuses du CHU)- 0590 91 24 52 (CeGIDD du CHU de la Guadeloupe)- 0590 52 26 74 (CeGIDD du CH de Saint-Martin) ou y adresser un email ([email protected])

Sur le même sujet


Les prochaines collectes

Thèmes :


Vers la mise en place de « filières » de prise en charge des femmes

Thèmes :