Le Wonderfil Festival a définitivement fermé ses portes

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Après plusieurs semaines de manifestation valorisant les arts du tissage et de la musique, la 1ère édition du Wonderfil Festival s’est achevée mardi par le décrochage et la désinstallation des œuvres et objets présents au Pavillon de la Ville.

L’association Les arts tisserands présentait la première édition du Wonderfil Festival des cultures textiles, au Pavillon de la Ville, le mois dernier.

Durant trois semaines, le public a pu vivre des expériences textiles découvrant ou redécouvrant la fibre de coton, les tissus Kente du Ghana ou encore les métiers à tisser de Côte d’Ivoire, participer à des sessions de poésie, des concerts musicaux, et à des visionnages de courts métrages autour des enjeux écologiques liés à l’industrie textile. Les visiteurs ont aussi pu admirer les installations des artistes Simone Lagrand poétesse martiniquaise, de la banguissoise Judith Tchakpa et ainsi que celle de la basse terrienne Jewel S.

Des atelier pratiques de création se sont déroulés sur plusieurs jours, avec TMK tissé Mod Kréation partenaire de l’opération, et de bijoux textiles avec la créatrice Judith Tchakpa.

Les arts tisserands à l’origine du projet sont présidés par Véronique Hermann Sambi.

Prochain rendez-vous en 2024

« Le tissage, symbole de la parole et du temps est un élément fondateur des grandes civilisations et de leur cosmogonie explique-t-elle. Ma passion grandissante pour les fibres, les tissages, le métier de tisserand, s’accompagne de l’ambition de les faire découvrir ou redécouvrir dans le bassin caribéen. C’est ainsi qu’est né le Wonderfil Festival une mise en œuvre collective d’une toile d’expressions pluridisciplinaires où s’entrelacent matières, cultures, nouveaux récits. En se réappropriant des techniques séculaires et durable, l’association Arts Tisserands, à l’initiative du programme, souhaite participer à la composition d’une contemporanéité singulière, inclusive, conquérante. » 

Que celles et ceux ayant raté l’évènement s’arment de patience, car le Wonderfil Festival ne reviendra qu’en 2024.

Métiers à tisser de la Côte d’Ivoire appartenant à TMK tisserandes situées à Sainte-Anne

– MSK