Les bâtonniers des Antilles-Guyane rendent hommage à Robert Badinter

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Dans un communiqué commun, les bâtonniers de Guyane, Martinique et Guadeloupe ont tenu à rendre hommage à Robert Badinter, décédé vendredi 9 février.

Conscience inaltérable et modèle indéfectible de notre profession“, c’est ainsi qu’est décrit Robert Badinter par les bâtonniers de Guyane, Martinique et Guadeloupe dans un communiqué commun lui rendant hommage.

Père de l’abolition de la peine de mort, de la dépénalisation de l’homosexualité, artisan de la loi sur les accidents de la circulation, coauteur de notre actuel serment, son engagement perpetuel pour les libertés fondamentales, son souci des conditions carcérales indignes des détenus, son combat infatigable contre l’antisémitisme et le racisme, constituent un legs inestimable dont nous sommes tous les dépositaires reconnaissants”, écrivent les représentants du barreau de Guyane, Me Christine Charlot, de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Me Josselin Troupe, et de Martinique, Me Murielle Renar Legrand.

Hommage national

Un hommage national a été rendu à Robert Badinter ce mercredi, durant lequel le président de la République a annoncé que l’ancien ministre de la Justice serait panthéonisé. 

A lire aussi

Votre nom devra s’inscrire aux côtés de ceux qui ont tant fait pour le progrès humain et pour la France et vous attendent, au Panthéon“, a lancé le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, en présence de la philosophe Elisabeth Badinter, veuve de celui qui fut, selon les mots du président, “l’avocat pour toujours de cette cause, l’abolition“.