Les maires d’Outre-mer au bord de la crise de nerfs

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Les maires de l’Outre-mer exposent leurs problèmes. • JULIEN SARTRE

Réunis depuis hier à Paris, les maires de Guadeloupe, de Martinique et de tout l’Outre-mer sont venus plaider leur cause et demander le soutien de l’État face à la double crise de l’inflation et de l’insécurité.

Vie chère, immigration, insécurité : les thèmes
qui font les gros titres de l’actualité dans l’Hexagone ces
jours-ci sont connus des maires ultramarins depuis de longues
années déjà. « Dans l’Outre-mer, les crises sont graves depuis
bien longtemps : la pauvreté y atteint des taux 5 à 15 fois
supérieurs à ce qu’ils sont dans l’Hexagone », rappelait le
président du Sénat, Gérard Larcher, lors de son discours d’accueil
envers les maires ultramarins.

Réunis à Paris à l’occasion du Congrès annuel des
maires, les élus sont venus des Antilles mais aussi de Polynésie
française ou encore de Mayotte et de l’océan Indien pour participer
à des ateliers, rencontrer leurs collègues hexagonaux mais aussi et
surtout interpeller les autorités nationales et plaider leur ca