Les négociations de la convention canne 2023-2028 piétinent

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

campagne sucrière 2023

Par Marie VANDEWOESTYNE [email protected]

Tant que la nouvelle convention canne ne sera pas signée, la récolte ne pourra pas réellement commencer. • SHUTTERSTOCK

Le lancement de la campagne sucrière 2023 est retardée car aucun compromis n’a encore été trouvé entre les acteurs de la filière. Les planteurs demandent une augmentation de dix euros par tonne alors que les industriels n’en concèdent qu’un. Le compte n’y est pas et la fenêtre de tir se réduit pour la récolte.

La filière canne est à un tournant décisif, les
modalités de sa nouvelle convention canne 2023-2028 sont
laborieusement en train d’être négociées. Cette convention, qui
précise les conditions d’octroi des aides nationales aux
producteurs de canne à sucre et aux sociétés sucrières de la
Guadeloupe et les engagements en contrepartie de chaque partenaire,
est capitale et engage les différents acteurs pour cinq ans.
L’interprofession Iguacanne négocie sur différents tableaux et
tente de déterminer le véritable prix de la tonne de canne à sucre
et de ses co-produits. Cette convention est primordiale et doit
être actée par l’État car elle fixe également le montant des
subventions à venir. L’intersyndicale tient une nouvelle réunion ce
vendredi. 

Les…