L’ex basketteuse pro et son petit-ami condamnés pour braquage

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Un amour fusionnel et 3 braquages plus tard, Malik Isidor 19 ans et sa compagne de 22 ans ont écopé respectivement de 5 mois de prison ferme et 18 mois avec sursis simple. Le couple commettait des braquages à main armée, dans le nord Grande-Terre.

Un amour fusionnel qui dure depuis 5 mois. C’est l’histoire d’un multirécidiviste et d’une ancienne joueuse professionnelle de Basket. Lui, est défavorablement connu de la justice, suite à de multiples affaires de vols avec violence, elle, est récemment rentrée au pays, à la suite d’ une blessure, compromettant sa carrière de sportive professionnelle. Pourtant, les chemins de ces deux là se croisent pour le meilleur mais surtout pour le pire! Malik Isidor vit au crochet de sa compagne, au grand désespoir de la famille de la jeune femme. Jusqu’au jour où, complètement aveuglée par l’amour, la sportive se laisse entraîner dans une sombre histoire de braquage avec violence, dans plusieurs supérettes à Morne-à-l’Eau, Petit-Canal et Port-Louis. C’est cette sordide affaire qui les conduisait, ce mercredi, devant les juges du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre.

“Si tu ne donnes pas la caisse, tu vas mourir!”

Interpellé le week-end dernier suite à une vaste opération de la gendarmerie, le couple sévissait dans le nord Grande-Terre, avec le même mode opératoire : le jeune homme pointe son arme sur la caissière tout en criant : “si tu ne donnes pas la caisse, tu vas mourir”! Il s’empare ensuite de son butin, et court rejoindre sa complice, qui lui sert de chauffeur.

À la barre, naïve, la sportive déclarait : ” je ne savais pas qu’il braquait, je le conduisais seulement. Je suis amoureuse”, devant le président du tribunal médusé : “vous prenez au moins 3 fois la fuite avec votre voiture personnelle, mais ça vous paraissait normal?” Réponse de la jeune prévenue : “car il remontait dans la voiture après les braquages et disait de démarrer vite. Je pensais qu’il était poursuivi par des voyous. J’ai pas posé de question après”. Des propos qui n’ont finalement convaincus ni les victimes, ni le parquet et encore moins le tribunal qui a finalement condamné les deux tourtereaux : 18 mois avec sursis pour la jeune femme et 6 ans dont 5 fermes pour le petit-ami.