L’homme martiniquais serait-il l’homme idéal ?

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Fort-de-France

G.C.S.-C.

La journée de vendredi s’est achevée avec une conférence débat animée par le sociologue Moïse Udino. • GCSC

La Journée internationale de l’homme a été célébrée, en fin de semaine, à Fort-de-France. La Ville et les associations se sont associées pour proposer des temps d’information mais aussi différentes animations au public et aux agents de la collectivité.

La journée internationale de l’homme est un
événement international créé en 1999 par Jérome Teelucksingh,
professeur enseignant l’histoire des Caraïbes à Trinité-et-Tobago.
Il a l’idée de mettre en avant, une journée par an, les problèmes
spécifiques à la gent masculine. Cette journée vise aussi à mettre
en lumière des modèles positifs d’hommes responsables, et promeut
la santé et le bien-être de l’homme.

Depuis 2015, l’association Machoket organise et
célèbre cette journée en Martinique et adapte les thèmes nationaux
et internationaux proposés à une réalité locale. Cette année, il
était question d’homme exemple, et c’est tout naturellement que
l’association a choisi pour thème :  « L’homme
martiniquais : l’homme idéal ? » La présidente de
l’association insiste sur l’importance de la ponctuation. Un thème
évoqué lors de la conférence débat qui s’est déroulée vendredi,
dans la soirée, à la mairie de Fort-de-France en présence du
sociologue Moïse Udino.  

Une journée qui prône l’égalité

« Cette journée n’est pas du tout en
concurrence avec la Journée internationale des droits des femmes, a
souligné, d’emblée, Gisèle Ericher