Ligue 1: renversant face à Brest, Lyon s’accroche à son rêve européen

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Un penalty d’Ainsley Maitland-Niles au bout du temps additionnel a permis dimanche à Lyon de renverser Brest 4-3 lors de l’un des plus beaux matches de la saison de Ligue 1, de quoi entretenir le rêve européen de l’OL.

Grâce à ce succès arraché dans son Groupama Stadium face au dauphin de L1, Lyon remonte à la 7e place lors de cette 29e journée.

La fin de ce match, très électrique avec deux expulsions, a aussi été marquée par la sortie sur blessure d’Alexandre Lacazette après une rude sortie du gardien Marco Bizot provoquant le penalty accordé par l’arbitre Mathieu Vernice après consultation de la VAR (90+16).

Si Brest, qui menait 3-1 à la 68e minute, conserve sa deuxième place avec une longueur d’avance sur Monaco (3e), l’OL se hisse au 7e rang avec 41 points, à deux longueurs de Lens (6e).

Les Lyonnais ont ouvert la marque par Corentin Tolisso après un coup franc de Saïd Benrahma mal négocié par la défense de Brest (18), le deuxième but cette saison pour Tolisso en 21 apparitions.

Lacazette déterminant

Mais Lacazette a encore été déterminant et il faudra voir la nature de sa blessure et la durée de son éventuelle indisponibilité en vue de la finale de la Coupe de France et la suite du championnat avec des matches à jouer à Paris, contre Monaco et Lille. 

Car c’est encore le buteur rhodanien qui a relancé son équipe en seconde période en réduisant le score à 3-2 grâce à son quinzième but en L1 (70e) après un centre délivré de l’aile droite par Rayan Cherki à peine entré en jeu. 

Entretemps, Brest avait renversé la situation pour égaliser avant de mener de deux buts.

Steve Mounié a remis les deux équipes à égalité en reprenant de la tête un coup franc de Romain Del Castillo (1-1, 60e). Spécialiste du jeu aérien, Mounié a inscrit cette saison cinq de ses six buts de la tête et à peu près 50% de ses buts en carrière de cette manière.

Formé à l’OL sans n’y avoir jamais eu sa chance en professionnel avant de partir à Bourg (L2), Nîmes (L2) puis Rennes, Del Castillo a ensuite inscrit un doublé. 

Outre sa passe décisive à Mounié, il a donné l’avantage aux Bretons en transformant un coup franc direct (2-1, 64e) avant de porter le score à 3-1 en concluant une belle action collective partie du camp brestois et qui a mis hors de portée la défense lyonnaise (67e).

Revenu à 3-2, l’OL n’a jamais lâché et c’est le défenseur argentin, Nicolas Tagliafico qui a égalisé à 3-3 d’un tir croisé du gauche après une passe de Cherki (79e).

Ce dernier a eu une balle de but au bout du pied mais il a envoyé le ballon au dessus malgré une position très favorable dans la surface de but (84e).

En fin de partie, Tagliafico et Pierre Lees-Melou ont été exclus après une échauffourée (86e) avant que Lacazette n’obtienne ce fameux penalty transformé par Maitland-Niles pour son premier but en Ligue 1 en 18 apparitions.

fjt/jde

L’Anglais Maitland-Niles transforme un penalty pour Lyon à la fin du match contre Brest, le 14 avril 2024 au Groupama Stadium
• OLIVIER CHASSIGNOLE

Alexandre Lacazette, buteur pour l’OL face à Brest, le 14 avril 2024 au Groupama Stadium
• OLIVIER CHASSIGNOLE