Ligue 1: une erreur de Diouf donne la victoire à Nice contre Reims

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Nice, dauphin du Paris Saint-Germain, battu pour la première fois la semaine dernière à Nantes (1-0), n’a pas douté longtemps, en renouant avec la victoire contre Reims (2-1), après une erreur de main du gardien Yehvann Diouf, lors de la 15e journée de L1.

Avec 32 points, l’équipe de Francesco Farioli revient à quatre longueurs du leader parisien et maintient le voisin monégasque (3e), vainqueur à Rennes (2-1), à deux points derrière. 

Longtemps insipide, la rencontre s’est électrisée après l’ouverture du score de Gaëtan Laborde (1-0, 55e), sur le premier tir cadré de la rencontre pour Nice. 

Dès lors, les Rémois se sont rués à l’attaque. Et le capitaine Yunis Abdelhamid, très remonté, a égalisé d’une splendide tête puissante devant un Jordan Lotomba dominé, après un centre de Junya Ito (1-1, 78e).

Alors que les Niçois auraient pu baisser les bras, car rarement rejoints au score cette saison, ils ont réagi à la hauteur de la détermination du capitaine adverse. 

Si Diouf a été impérial devant Jean-Clair Todibo (81e), sur le corner suivant, il s’est complétement manqué. Durant de longues minutes, on l’a vu inconsolable sur la pelouse de l’Allianz Riviera. 

Jérémie Boga a, en effet, récupéré le ballon après avoir frappé le coup de pied arrêté. Après une série de dribbles qui l’ont recentré, sa frappe à ras de terre n’avait rien de dangereux pour Diouf. Mais le gardien n’a pas eu la main assez ferme et Nice l’a emporté (2-1, 82e).

Laborde en force

En début de rencontre, Nice avait rapidement été entreprenant et avait tout de suite agressé d’arrière-garde rémoise. Mais ce très bon travail ne s’est jamais concrétisé avant la pause.

Pourtant, par deux fois, Laborde a récupéré un ballon dans les pieds adverses. A chaque fois, au moment du dernier geste, il a hésité entre frappe et centre, pour finalement être imprécis (11e et 26e).

Il faut dire aussi que les propositions de déplacements de Terem Moffi, jamais tranchant comme sur ce centre de Morgan Sanson (37e), ne l’ont pas servi. Comme sur ses prises de décisions au moment de la frappe, le meilleur buteur niçois n’a pas été inspiré (18e et 42e).

Aussi, ce sont bien les coéquipiers d’Abdelhamid, qui ont été les plus dangereux. Mais sur le coup-franc de Teddy Teumo, le capitaine champenois, passé dans le dos de Dante, a raté sa reprise (32e). 

Pour une première frappe cadrée des Aiglons, il a donc fallu attendre la frappe puissante de Laborde sous la barre de Yehvann Diouf (1-0, 55e). L’ex-attaquant rennais a récupéré un deuxième ballon, consécutif à une relance rapide au pied de Marcin Bulka. Puis il a profité de l’appel croisé de Moffi pour attaquer l’axe de la défense adverse et frapper victorieusement à l’entrée de la surface.

La suite a été moins fluide, mais plus électrique…

cb/jde

Gaëtan Laborde, auteur du premier but pour Nice face à Reims, le 10 septembre 2023, à l’Allianz Riviera
• Valery HACHE