L’OFB finance les aires éducatives des classes de CM1 à la troisième !

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Guadeloupe ces derniers jours obligent la remise en question. L’aménagement du territoire, la gestion des déchets, l’urbanisation sont des activités humaines qui doivent se développer dans le respect de l’environnement. L’information et l’éducation sont des outils de prévention. L’Office Français de la Biodiversité propose de financer les aires terrestres éducatives.

Une aire terrestre éducative est la gestion participative d’un espace naturel par une école ou une classe. Au cours de l’année scolaire, l’inventaire de la faune, de la flore, les analyses des éléments en partenariat avec des scientifiques, les actions de nettoyage, l’intégration d’espèces ou d’extraction d’autres plus invasives, sont autant d’activités à créer autour de ces bouts de nature. L’Office Français de la Biodiversité soutient les projets des élèves du CM1 à la troisième. Classes et écoles  peuvent candidater. 

Les écoles qui proposent à la rentrée scolaire 2022-2023, leur premier projet déposeront leurs candidatures du 1er juin au 23 septembre, sur le site Démarches simplifiées (nouveaux). La subvention de l’OFB représente 3 200 € nets de taxe maximum par projet. Et au minimum 2 000 euros. Une inscription sur le portail de la démarche Sagae doit impérativement être faite pour que votre dossier puisse être pris en compte.

Les écoles qui en seront à leur seconde année ou au-delà à la rentrée scolaire 2022-2023 déposeront leurs candidatures du 1er au 25 mai, sur le site Démarches simplifiées (anciens). La subvention de l’OFB représente sera comprise entre 1000 et 1 600 € nets de taxe maximum par projet.

L’OFB finance jusqu’à 80 % du montant des projets. Les candidats doivent donc trouver les 20 % restants. Une campagne de financement participatif via la plateforme la Trousse à projets est possible.

 

La transmission des gestes écoresponsables à la génération de demain (les enfants) fait partie des actions de la prévention. Il est à souhaiter que, sans juger ni imposer ou interdire, par l’explication du rôle de chaque élément de notre lieu de vie, l’individu adoptera comme siennes les pratiques écoresponsables.