L’office de tourisme Grand Sud Caraïbe est créé

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Communauté d’agglomération

Par Yvor J. LAPINARD
[email protected]

En attendant qu’il prenne ses marques, le nouvel office de tourisme devra se reposer sur la ressource de la communauté d’agglomération. • Y.J.L.

Le conseil communautaire a procédé, lundi soir, à l’installation de l’Établissement public industriel et commercial (Epic), composée de 21 membres (élus et socioprofessionnels). La présidente, Patricia Baillet, conseillère communautaire et 1re adjointe au maire de Bouillante, a été élue à l’unanimité. Philippe Chaulet, le gérant de Café Chaulet, prend la première vice-présidence.

Il y a une dizaine d’années, nous avions connu
l’Office de tourisme intercommunal du Sud Basse-Terre. Pour des
raisons diverses, cette association avait cessé toute activité
depuis longtemps. La commission Développement économique et
tourisme de la communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbe (CAGSC)
essayait tant bien que mal de colmater les brèches dans un secteur
économique et une région aux enjeux considérables. 

Dans l’attente de la mise en œuvre d’une
organisation plus efficace, la CAGSC – au travers de la commission
de développement économique et touristique – a travaillé depuis
plusieurs années sur un certain nombre d’actions, comme
l’instauration de la taxe de séjour, la mise en place de l’accueil
des bateaux de croisière et d’équipements structurants comme le
wifi gratuit en zone touristique, la participation à des salons
(Route du rhum et Top Résa), ou encore la réalisation d’outils de
communication (vidéos et brochures).

Mais afin de permettre aux communes de l’espace
communautaire de profiter pleinement de leurs atouts, il fallait
créer les conditions d’un développement touristique harmonieux.
Cela devait passer inéluctablement par la création d’un office
digne…