L’opération escargot de la filière canne

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Par Stéphanie VÉLIN
[email protected]

Les planteurs de canne étaient mobilisés hier matin à Jarry. • STÉPHANIE VÉLIN

Hier, dès l’aube, le Kolèktif des agriculteurs (KDA) organisait une opération escargot sur les routes convergeant vers Jarry, Baie-Mahault. Les difficultés éprouvées par chacun ont aussi été l’occasion de rappeler qu’aucun consensus n’a été trouvé dans le conflit qui oppose les planteurs de canne et les usiniers.

«Nous ne sommes pas là pour embêter le
peuple », affirme Grégory Titus de la coordination rurale. Le
26 mars dernier, les représentants de l’État, les usiniers, mais
aussi les membres du Kolèktif des agriculteurs (KDA), ceux de la
coordination rurale et des jeunes agriculteurs (JA) sortaient d’une
réunion sans aucun accord conclu. La récolte continuait à se faire
attendre et il était question de se revoir la semaine suivante au
siège de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la
forêt (Daaf) à Saint-Claude. Pourtant, deux semaines après, aucune
autre réunion ne s’est tenue. « À ce jour, nous n’avons aucun
retour notamment de la part de la Daaf qui était censée répondre à
nos revendications. Nous ne sommes pas là pour embêter le peuple.
Cependant, nous n’avons pas d’autre choix que d’agir, puisqu’ils ne
nous écoutent pas », précise encore…