Madibloom, un projet d’études sur les phénomènes d’eaux colorées

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Fin mars, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) a annoncé le lancement du projet Madibloom et du déploiement de la plate-forme participative Phenomer en Martinique. L’objectif ? Améliorer les connaissances sur les micro-organismes responsables des phénomènes d’eaux colorées sur notre littoral, à l’instar de la mangrove rose au Diamant. Une étude qui impliquera d’abord des professionnels de l’environnement tels que la Deal ou le Parc naturel marin, puis des associations écologistes ou encore le grand public. 

Depuis deux ans, entre les mois de mai et juillet, les images des eaux roses de la mangrove de Taupinière, au Diamant, font le tour des réseaux sociaux. Plus récemment, en janvier dernier, le même phénomène a été observé quartier du Bac, à Trinité, pour le plus grand bonheur des locaux et touristes avides de belles photographies. La médiatisation de ces phénomènes a convaincu l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) de se pencher sur le sujet.

Le 30 mars…


France-Antilles Martinique
988 mots – 15.04.2022